Côte d’Ivoire: Décès de Hamed Bakayoko, comment nous avons vécu la nouvelle ?

Ces tristesses sans cesse qui bloquent l’enthousiasme et la vie plus courte, avec qui et quelle assurance, le casting des leaders politiques se fera, surtout les premiers ministres ? Comment nous avons vécu cette soirée de l’annonce de ce décès Hamed Bakayoko ?

Décès de Hamed Bakayoko

Si ça va obéir à la matrice qui dit, qu’il n’y a jamais deux sans trois, est-ce à dire, que les ivoiriens doivent s’attendre à la mort d’un prochain premier ministre et dans un bref délai ? La peur et la panique se lisent dans les rues de la capitale ivoirienne, Abidjan à l’annonce du décès de M. Hamed Bakayoko.

Nous étions à Yopougon, à cette soirée du 10 mars 21, quand l’information a été rendue officielle par un communiqué lu sur les antennes de la télévision nationale, la RTI. Dans ce quartier bouillant, une espèce de nappe de peur s’est invitée dans leur soirée et chacun a commencé à prendre ses dispositions, comme pour se mettre à l’abri, mais à l’abri de quoi ? Ils vous répondent, avec la mort de Hambak, comme l’aimaient l’appeler ses compatriotes, on ne sait pas ce qui peut arriver, alors, vaut mieux prendre ses dispositions, en rentrant rapidement que de se faire surprendre car il était l’adulé des militaires, fin de citation.

Aucun taxi ne voulait prendre le risque de traverser la ville d’Adjamé pour nous déposer à Cocody où on réside. Taxi, taxi, on va à Cocody, nous leur disons et ils nous répondent à l’heure-là où Hambak est mort ?

Comme c’est quand le serpent est mort, on voit sa longueur, tout le monde pense que le décès de Hamed Bakayoko risque de provoquer des vagues dans les rues. Le prochain courageux taximètre qui accepte de nous transporter, double la mise et nous acceptons de l’emprunter pour vite quitter les lieux.

En cours de route, des voitures filent à vive allure sans klaxon cette fois et on sent la psychose se généraliser. D’habitude à ces heures de pointe, puisque nous sommes partis de Yopougon aux heures de pointe, le bouchon commence à la sortie de la ville jusqu’à Cocody et notre taxi est lui-même surpris de la fluidité.

Le décès de Hamed Bakayoko a été annoncé vers 19h d’Abidjan et nous attendons le passage de la nuit, pour savoir ce que deviendraient les ivoiriens qui se posent la question, à qui le tour à la primature ?

                                                                      Joël ETTIEN

                      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.