Côte d’Ivoire / Découverte du pétrole: Que les ivoiriens en jouissent que d’en souffrir.

Le président ivoirien, Alassane Ouattara, a reçu en audience le vendredi 1er octobre 2021 des hommes d’affaires italiens opérant dans le pétrole, pour le début des travaux pour l’extraction de cette matière précieuse convoitée par toutes les grandes puissances.

Du pétrole découvert

Au Nigéria tout près, il y a des zones pétrolières dont les rejets ont provoqué des catastrophes inhumaines. Des enfants qui y naissent avec des malformations congénitales qu’aucun pays au monde ne peut admettre; mais comme c’est en Afrique, on laisse passer. Les eaux dans ce secteur sont truffées de produits toxiques qui tuent les poissons et contaminent les populations de graves maladies. Nous ne voulons pas, que cela arrive aux riverains vivant dans cette zone, en Côte d’Ivoire.

Si la découverte du pétrole peut supposer « une malédiction » pour les populations bénéficiaires, il faudrait que la Côte d’Ivoire soit la fin et sonne le glas de ces atrocités.

Le prix à la pompe de ce futur carburant « made in Côte d’Ivoire », doit se faire à la baisse dans les stations d’essence pour permettre aux ménages d’en profiter. On ne peut pas être producteur et voir les prix flamber chaque semaine. Si le coût du pétrole n’évolue pas, le coût du transport n’évolue pas non plus et les ménages s’en porteront mieux. Ainsi donc, il faut que l’exploitation de ce pétrole procure du bonheur aux ivoiriens et non le contraire.

Pour terminer, nous signalons par expérience que dans les autres pays producteurs de cette matière rendue précieuse, il ne se passe pas de jours sans détonation de fusils causant des morts. Nous voudrions que la Côte d’Ivoire fasse l’exception à cette triste règle.

En conclusion, il faudrait que le président Ouattara veille sur cette exploitation par rapport à sa population pour lui permettre d’en jouir que d’en souffrir. On ne peut pas être premier pays au monde de cacao, avoir une bonne pluviométrie, maintenant être producteur du pétrole et voir les ivoiriens souffrir.

C’est pourquoi, les ivoiriens doivent pouvoir compter sur leurs autorités de tutelle pour que cette découverte puisse leur procurer tout le bonheur.

                                                          Joël ETTIEN

            Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.