Côte d’Ivoire: Pourquoi le député Jérémie N’gouan a perdu son siège.

Pourquoi la députation dans le Sud-Comoé, la commune d’Aboisso, a échappé à son ancien locataire, M. Jérémie N’gouan ? Il est grand temps que si la direction du PDCI RDA ne voit pas l’opportunité de se remettre en cause pour l’instant, pour des raisons qui lui sont propres, les bastions en grande perdition doivent localement se mettre à table dans la plus grande honnêteté pour faire le bilan. L’échec dans la commune d’Aboisso, doit pouvoir ouvrir les brèches d’une recherche de raison et rétablir les données, sinon, le futur sera encore plus catastrophique.

Défaite du candidat Jérémie N’gouan dans son propre fief

Qui pouvait penser que le député sortant de la commune d’Aboisso, pouvait perdre son poste politique ? Ni lui, encore moins son équipe, personne ne pouvait songer qu’un Cissé battrait, un N’gouan dans son propre fief et c’est arrivé, que faire ?

Bien avant, qu’est-ce qui n’a pas marché ? D’abord, c’est au candidat de prendre la responsabilité de se jeter dans sa propre glace. Pourquoi dans le cadre de l’alliance PDCI-FPI, il n’a pas choisi un des responsables du FPI pour en faire son second ? Pourquoi, laisser le EDS à côté alors que c’est grâce à cette future formation politique du président Gbagbo que le PDCI RDA a pu remporter certaines localités ?

C’est plutôt à ces nombreuses interrogations auxquelles M. Jérémie N’gouan doit répondre. En plus de ce constat, pourquoi cette méfiance entre lui et ses adjoints à la mairie ? Pourquoi, a-t-il tout fait seul avec des gens dont la connaissance du terrain est de peu, de courte vision ? Au demeurant, il aurait dû choisir un des adjoints à la mairie, puisque tout se joue dans la commune pour en faire son suppléant ou simplement son directeur de campagne, par exemple ?

M. Jérémie N’gouan a oublié qu’il jouait à un va tout qui pouvait rallonger son parcours politique, ou le stopper net. Membre influent et l’homme sur qui comptait le président Bédié, qui a cru que la commune d’Aboisso, serait un bastion historique, beaucoup des agni Sanwi n’en dorment pas de voir que désormais, c’est Cissé qui parlerait en leur nom, au parlement.

Certains observateurs locaux, vont jusqu’à dire que si, le député sortant est sorti, c’est en grande partie parce qu’il voyait de haut son électorat. Mais pour le peu que nous avons vu, il y a deux grandes raisons à cet échec. La première, c’est la confiance non entretenue par M. Jérémie N’gouan qui a cru que, ses électeurs lui pardonneraient ses erreurs et son éloignement vis-à-vis d’eux, la deuxième raison, le manque d’implication des hommes de terrain.

Il est grand temps de passer et de penser à la relève, sans complaisance. Les élections municipales sont prévues dans 2 ans presque et c’est maintenant qu’il faut s’afficher honnêteté, sinon, avec l’écart très mince, puisque le RHDP qui a battu le député qui est sorti n’a obtenu que de 132 votants presque.   

Ce ne sont pas les hommes de confiance qui manquent dans la commune qui sont capables de relever ce grand défi, mais c’est plutôt au député Jérémie N’gouan, de comprendre les enjeux et se dire peut-être que son heure de gloire tend vers sa fin. Il était pourtant, un de ceux sur qui, le président Bédié misait tout son espoir et dont la fin n’a pas justifié, la confiance.

Faut-il en parler pour permettre à une prise de conscience pour éviter que la mairie, ne leur échappe pas, c’est maintenant et non à quelques jours de ce scrutin, que les choses se décideront sinon adieu, le PDCI RDA dans la capitale du Sud-Comoé, Aboisso et le RHPD miserait tout, pour en arriver à ses fins.

                                                                   Joël ETTIEN

                  Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.