Côte d’Ivoire: Dr Boga Sako aurait-il trahi le combat?

Dr Boga Sako Gervais, est le fondateur de la fondation ivoirienne des droits de l’Homme et de la vie publique, (HIDOP), il réside en Italie et un grand observateur et animateur de la vie sociopolitique de son pays. C’est dans cette démarche que certains portent leur regard sur sa nouvelle démarche, des interrogations, parce que le fond de sa pensée a considérablement évolué et sa modification, les intrigue. Aurait-il trahi le combat ?

La sortie médiatique incomprise du Dr Boga Sako

A la suite d’une de ses sorties où il proposait un nouveau contrat social aux ivoiriens, il y a eu beaucoup de réactions et parmi, celle du doyen Liadé Gnazégbo que nous vous proposons, avant de donner notre avis : 

Voici ce que dit Boga Sako : « toutefois, la FIDHOP insiste pour dire que la Côte d’Ivoire et les ivoiriens ont plus besoin d’une réconciliation profonde, afin d’affronter Ensemble, dans l’Unité nationale, les malheurs qui frappent toute la nation ; plutôt que d’organiser des farces électorales ne visant qu’à consolider un pouvoir illégal »

La réaction de M. Liadé Gnazégbo : « comment vous pouvez mettre ensemble un pouvoir illégal et les démocrates, afin d’affronter dans l’unité nationale les malheurs qui frappent la nation ? Donc vous êtes pour le parti unique ? Et si celui qui a gagné la présidentielle et les législatives, n’est pas d’accord pour parler d’unité avec les ivoiriens, vous faites quoi ?

C’est irréalisable votre contrat social que vous proposez au pouvoir et aux ivoiriens. Vous ne connaissez pas le pouvoir de quelqu’un et vous voulez composer avec lui, pour résoudre les problèmes sociaux. Il y a un manque de cohérence dans votre proposition. » Fin du regard.

Dr Boga Sako Gervais, ne baisse pas les bras pour apporter son savoir, comme un bol de lait à ses compatriotes ivoiriens, qui sont tombés dans une lutte qui les désempare. Mais sa nouvelle conduite intrigue ses compatriotes et qui l’interpellent.

Est-ce que celui qui a décrié l’illégalité de l’élection du président Ouattara, le reconnait-il maintenant, si oui, qu’est-ce qui a dû faire moudre sa position ? Si d’aventure c’est un ballon d’essai qu’il lance au pouvoir pour le supplier de venir jouer un rôle en étant sur place dans son pays qu’il n’a pas vu depuis plusieurs années, est-ce des non-dits ?

Une évidence saute aux yeux de tous les ivoiriens, c’est l’acquittement total du président Gbagbo et du président du COJEP, Charles Blé Goudé et qui logiquement, doivent regagner leur pays, est-ce à dire que le Dr Sako, verrait son combat aboutir, comme une victoire ?

Voilà qu’il est intercepté par ceux-là mêmes qui le soutenaient avant, ne le comprennent plus. Ils voudraient bien qu’il éclaircisse sa nouvelle position ou sa nouvelle destination. Il parle d’un nouveau contrat social avec le pouvoir du président Ouattara, le reconnait-il maintenant comme président de la république ?

Le temps de la fin de la confusion dans l’esprit des ivoiriens, est terminé et doit-être élaboré de manière à ce qu’ils aient de la matière à combattre leur hésitation, à apporter de la matière à leur réflexion. Ils ne se retrouvent plus. Ils sont à la recherche de grands leaders charismatiques pour les guider vers leur victoire finale et voilà que sa nouvelle posture inquiète et pose des interrogations, que seul lui, pourra donner des réponses car pour son nouveau projet de contrat social, M. Liadé Gnazégbo n’est pas d’accord.

                                                  Joël ETTIEN

     Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.