Côte d’Ivoire: En plus du manque d’équipements et de médicaments, le personnel soignant dans les centres de santé, administre la mort.

Le personnel soignant en Côte d’Ivoire, serait-il en mission pour exterminer les ivoiriens dans les centres de santé ? Le Dr Aka Aouélé est parti se reposer au conseil économique et social, pour non-assistance à personne en danger dans les hôpitaux devenus des mouroirs et sous sa gouvernance, les ivoiriens ont trouvé, la mort en se rendant, dans les CHU et autres centres de santé, dans le seul espoir de rechercher la guérison. Il est parti. On ne pratique aucune autopsie sur ces morts en cascade, on ne traduit jamais ces médecins en justice et ils se croient des intouchables qui persistent à donner la mort, sans aucune inquiétude. Le manque d’équipements et de médicaments, dans les centres et ces personnels assassins, constituent encore plus d’inquiétude.

Les centres de santé font peur

Dans les CHU et CHR, il est vraiment déplorable de constater que par leur accent, beaucoup de ces praticiens, ne sont pas des ivoiriens. Le CHU de Cocody en est un exemple palpable où des porteurs de blouses blanches, passent tout leur temps, à faire des ordonnances aux parents des patients qui ne s’en ressortent jamais vivants et ces médicaments achetés, ils les revendent à d’autres.

Si ces porteurs de blouses blanches, bleues ne sont pas en mission pour exterminer le peuple ivoirien, quels ont été les critères de sélection pour qu’ils fassent de ces centres de santé, leur abattoir ? Ils sont tous des bouchers à col blanc et jamais inquiétés, comme s’ils avaient acheté leur admission dans ces CHU pour donner la mort et non la vie aux patients, dont logiquement, certains y entrent pour recouvrer la guérison et que le trop plein de médicaments abroge leur vie.

A quoi sert donc, la contribution de l’état, dans le prix des médicaments dans les pharmacies des CHU ? La direction générale de la santé publique, qui prend en grande partie les prix des médicaments, pour qu’ils reviennent moins chers aux patients, ces médicaments sont vendus plus chers dans les CHU que dans les pharmacies privées. Les vendeurs vous fixent le prix en fonction de votre visage et sur les boites, aucun prix n’est mentionné. Comment dans un pays comme la Côte d’Ivoire, premier producteur mondial de cacao, deuxième du café, on n’y fait pas l’effort d’encourager les parents-paysans à se soigner, si ce n’est pour leur donner volontairement la mort ?

Ce qui se passe dans les hôpitaux et qui contamine aussi les cliniques, est plus suicidaire et le nouveau ministre de la santé doit être regardant et vigilant, en revoyant les critères et conditions d’admissibilité des soi-disant docteurs, qui pratiquent dans les CHU. A cette allure, à force de voir des parents mourir, le peuple va se soulever et c’est là que les autorités ivoiriennes prendront la mesure de la dangerosité du personnel soignant dans les centres de santé ivoiriens.

Comment peut-on admettre que pour des femmes en travail, qui se trouvent entre la vie et la mort, les sages-femmes, les laissent mourir souvent avec les bébés ? Si ces assassins déguisés, n’ont pas au-dessus, de la rigueur et des sanctions, il y aura toujours des drames déshonorants et affligeants. La Côte d’Ivoire n’est-elle pas fatiguée de s’offrir de ces mauvaises pratiques qui souillent sa réputation et son image ?

Si ce n’est pas la drogue, c’est la mort donnée volontairement aux patients parce que le personnel soignant n’a aucune qualification et ils font des ivoiriens, leur boucherie pour attrister des milliers de famille, sinon, comment comprendre la cause de ces milliers de morts dans les hôpitaux et centres de santé ? Le jour où, les autorités se feront soigner sur place, elles se rendront compte de la gravité de ces personnels soignants, mais hélas, elles vont toutes se faire soigner à l’étranger, laissant les ivoiriens entre les mains de ces assassins dont leur seule vue suffit, pour aller creuser les tombes que de jubiler, parce que le parent hospitalisé, ne s’en sortirait vivant.

Qui sont ces spécialistes déguisés en monstres que le ministère recrute pour tuer les ivoiriens ?

                                                     Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com    

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.