Côte d’Ivoire: Il faut faire appel à la diaspora pour la construction de ce pays.

Si certains ivoiriens boudent le retour à la paix de leur pays, qui le construirait ? Les expertises et expériences de certains ivoiriens éparpillés dans le monde, peuvent construire ce pays qui coûterait moins cher à l’état qui est obligé de faire appel à des mains d’œuvres étrangères.

Ce capital humain pourrait influencer les initiatives privées pour propulser les ivoiriens à s’investir dans le privé que de se faire gruger à chaque période de concours par des véreux . La diaspora peut jouer un rôle important à ce niveau.  

Pour le seul pays de la France que nous maitrisons, les différents secteurs constructifs dans lesquels certains ivoiriens travaillent à des salaires en dessous de ceux de leurs collègues français de peau blanche, sont nombreux. Comme ils n’ont pas de vision à ce niveau, ils sont toujours dans la politique et l’essentiel leur passe sur le nez.

Ils sont dans des jugements et analyses qui n’ont plus de raison d’être et ils donnent autant de sueur au pouvoir qui recherche des compétents. Le pays se construit. Il reste beaucoup à faire certes mais, certains ivoiriens, malgré le retour du président Gbagbo, continuent de se braquer contre le régime. Le temps avance.

Où mieux se sentir que chez soi ? Pourquoi les ivoiriens de la diaspora avec autant de compétences qualifiantes préfèrent souffrir à l’étranger que de venir se mettre au service de leur pays ?

Il nous revient de nous poser la question de savoir le rôle exact de la direction des ivoiriens de l’étrangers ? Dans les banques, assurances, la sécurité, le bâtiment, les finances etc, les ivoiriens sont à des hauts degrés de responsabilité dans certains pays et pourtant ils se braquent que de se mettre au service de leur pays qui en a tant besoin. Ce n’est pas une préoccupation pour ceux-là.

En France, seulement en 2020, on pouvait dénombrer plus de 5000 ivoiriens dans tous les secteurs d’activité selon une étude réalisée par un organisme. Comment le pays pourra s’en sortir si les concernés à qui tout est destiné, ne s’en soucient guère ?

Il faut que le président Ouattara reprenne sa communication sur ce sujet pour sensibiliser ses compatriotes pour qu’ils reviennent à la source pour se mettre au travail.   

Au demeurant, qu’il initie des journées portes ouvertes sur les potentialités du pays pour inciter toutes ces têtes pleines et bien faites à s’intéresser à revenir dans leur pays, avec toutes les garanties sociales et sanitaires; sinon, l’état dépense trop de milliards dans la réalisation des grands travaux.

                                                              Joël ETTIEN

                 Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.