Côte d’Ivoire-Football: Est-ce le comité de normalisation est informé de ce qui se passe dans la D3?

Est-ce que le comité de normalisation mis en place pour gérer, la fédération ivoirienne de football, est-il informé des magouilles des arbitres et commissaires qui officient le championnat de la division 3 ?

La Division 3, un championnat mitigé et délaissé en Côte d’Ivoire

Si les ivoiriens ne sont pas informés de ce championnat des clubs de 3ème division, c’est parce qu’il est géré de manière très opaque et ce n’est pas normal.

Cette année, il y a 38 clubs de 3ème division qui compétissent pour retenir que 5. Ils sont classés en 5 groupes (A,B,C,D,E). Cependant, les arbitres gâchent la fête en réclamant des fortes sommes aux présidents de club et c’est le plus offrant qui gagne, et non par la qualité des joueurs.

Cette année, c’est devenu pire. Nous avons suivi un match où, l’arbitre souvent faisait des temps-morts pour sermonner les joueurs, ce qui tordait la beauté du match.

A cause de ce comportement, les joueurs ne sont payés que par les primes de match. Cette année, il n’y a que 5 clubs dont les résultats sont connus d’avance pour les présidents qui offriront gros.

Sur les 38 clubs, seulement cinq (5) seront retenus pour jouer en carré d’AS et sur les cinq (5), trois (3) seront la D2. Aujourd’hui, tous les jeunes ivoiriens veulent devenir Drogba et se donnent à fond. Ils poussent leurs parents à payer cher pour leur insertion dans ces centres sportifs pour se faire voir. Mais dans cette compétition, il y est parfois interdit de filmer ou de prendre des photos sous le fallacieux prétexte d’ouvrir des secrets. De quels secrets s’agit-il ?

Si on n’encourage pas ces compétitions, comment les fans de ce sport roi en Côte d’Ivoire sauront la qualité et le talent de ces jeunes ?

Le comité de normalisation est-il informé de ce qui se passe dans ce secteur du championnat des divisions D2 et D3 ? Le lundi 26 juillet dernier, l’arbitrage a désorganisé la rencontre, ZOMAN FC/Abidjan City, que certains ont qualifié de catastrophe. Aucun responsable de ces clubs victimisés ne savent à qui se plaindre et la situation perdure. Les commissaires qui devraient apporter des amendements, paraissent eux-mêmes des complices. Que fait le comité de normalisation ?

Le championnat de D3 a débuté depuis le 15 juillet dernier et prendra fin dans quelques petits jours. Toutefois, les meilleurs joueurs ne seront pas au rendez-vous si leurs présidents ne misent pas gros. Ce sont ceux dont leurs présidents auront offert la plus grosse somme d’argent qui gagneront et participeront en D2. Quel gâchis !

Alors, nous voudrions savoir si c’est conventionnel que les arbitres soient corrompus et que la fédération ivoirienne de football soit minée par ces corrupteurs. Si tel est le cas, que cela soit dit officiellement sinon à cette allure, c’est le découragement.

                                                       Joël ETTIEN

Directeur de publication : www.businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.