Côte d’Ivoire: Le président Gbagbo met fin à son union avec Simone Ehivet.

Le président Gbagbo met fin aux débats sur sa vie privée avec son ancienne épouse Simone Ehivet et les analystes conjugaux doivent en prendre de la graine pour avancer. Un communiqué émanant du conseil juridique du concerné vient de voir le jour.

Laurent Gbagbo veut divorcer de Simone Ehivet

Le président Gbagbo vient de rendre public un communiqué dont voici, la teneur : « Monsieur Laurent Gbagbo annonce qu’en raison du refus réitéré depuis des années de dame Simone Ehivet de consentir à une séparation amiable, au demeurant voie de règlement approprié à leurs statuts personnel et politique réciproques, il s’est résolu à saisir ce jour, le juge des affaires matrimoniales du tribunal de première instance d’Abidjan, d’une demande de divorce.

Cette annonce ne sera suivie d’aucun commentaire.

Fait à Abidjan, le 21 juin 21

Le conseil-Maitre Mentenon

Avocat à la cour. »

Le ton est donné. De toutes les façons, ils se sont rencontrés pour mener un combat politique qui les a conduits à la présidence de la république, quel parcours ! Peut-être que dame Simonne Ehivet a dû oublier les clauses de leur union au départ, mais l’homme ne la veut plus.

Depuis la lutte de clan au sein du FPI, on n’a pas senti madame désormais Simonne Ehivet, prendre position et même, si elle en prenait, elle connait le caractère de son ancien époux, Laurent Gbagbo.

En prélude à tout ce qu’il sait d’elle, lui et sa nouvelle fiancée, Nady Bamba ont pris leurs dispositions, ne mettant sur pieds, l’EDS, au cas où, elle tenterait de s’en servir pour lui faire du chantage.

L’ancien mari de Simonne Ehivet a rompu les marres avec la religion évangélique, il est retourné chez les catholiques, donc rien ne peut les rapprocher ou unir, c’est fini.

Heureusement qu’il peut redresses son FPI. Ainsi, ceux ou celles qui avaient pris faits et causes pour les deux, le président Gbagbo vient de mettre fin à ces débats et il passe désormais la main à sa fiancée Nady Bamba, avec qui, il va couler douce sa retraite, car, à cette allure, l’homme ne veut plus faire de la politique dure comme par le passé.

                                                            Joël ETTIEN

                   Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.