Côte d’Ivoire: Hamed Bakayoko serait transféré en Turquie ?

Le Premier Ministre ivoirien, M. Hamed Bakayoko est ou serait à nouveau évacué en Turquie, réalité ou mensonge, si les hôpitaux ivoiriens remplissaient les normes, est-ce que les grands malades ivoiriens feraient le tour du monde à la recherche de soins de qualité ?

Le ministre Hamed Bakayoko dans un état critique ?

M. Hamed Bakayoko qui est très aimé de ses compatriotes qui ne supporteraient pas que le pire lui arrive, est à la recherche de guérison. Il était supposé être à Paris et on annonce qu’il serait parti pour la Turquie pour des soins, sans doute le lieu où on peut trouver des médicaments pour le guérir. Il est très attendu dans son pays. Comme me disait un ami, Hamed Bakayoko seul peut offrir la réconciliation aux ivoiriens et c’est devenu une chanson sur toutes les lèvres.

Un observateur ivoirien m’a envoyé ce texte ce matin : « transfèrement de Hamed Bakayoko en Turquie qui est devenue la nouvelle destination des grands malades ivoiriens ? Je pense qu’il est temps de guérir nos propres hôpitaux, car il est humiliant et dégradant que des pays francophones africains noirs, continuent de pourvoyer leurs malades en occident ou en Asie après plus de 50 ans d’indépendance. Le progrès repose sur l’être humain, c’est-à-dire la réduction du taux de mortalité, la réduction de la malnutrition, la création d’emplois, la transformation des matières premières, mettre en place, une véritable révolution de son agriculture d’autoconsommation, etc..

Par exemple, le développement de la Côte d’Ivoire se limite aux importations des enseignes commerciales françaises : super marchés, des banques, des produits alimentaires de premières nécessités, produits pharmaceutiques souvent contrefaits, etc. .»

Tout se résume dans cet écrit bien pensé par son auteur qui définit les choses de manière à faire prendre conscience aux dirigeants de ce pays, que rien ne sert de courir, mais il faut attaquer les vrais sujets de développement. On n’a de cesse de le dire qu’on ne peut se développer sans que les nationaux milliardaires, ne participent pas au développement du pays en créant des emplois, des unités de transformation, mais nos écrits semblent buter sur du rock.

Si l’état de Côte d’Ivoire avait misé sur la qualité des soins dans ses centres de santé, surtout en faisant confiance aux médecins locaux, comme le font les autres dans les pays occidentaux, il y aurait moins de morts et les ivoiriens se porteraient mieux, mais la santé est devenue un luxe et les pauvres meurent par milliers.

Le président de l’assemblée nationale, s’est rendu en Turquie, plus pauvre que la Côte d’Ivoire, aujourd’hui, devenue l’eldorado sanitaire des africains, notamment des ivoiriens.

Quand est-ce que le gouvernement ivoirien tirera les leçons de cet échec sanitaire pour remettre les pendules à l’heure ?

La Côte d’Ivoire est le premier pays producteur au monde de cacao, qu’est-ce qu’elle ne peut pas disposer pour aller tendre sa main aux autres ? Que fait-on des richesses du pays et à qui servent-elles ?

                                                        Joël ETTIEN

                Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.