Côte d’Ivoire: Il faut que les chefs d’état ivoiriens s’accordent à fêter ensemble le 7 août.

Quand est-ce que les présidents ivoiriens s’assiéront sous le même chapiteau pour la commémoration de la fête de l’indépendance ? Dans les autres pays dit normaux, même si le président de la république n’est plus au pouvoir, il fait office de respecter les dates historiques de son pays. Mais en Côte d’Ivoire, c’est un crime de les voir ensemble pour jouer à ce jeu. Il faut qu’ils s’accordent à fêter ensemble l’indépendance.

Côte d’Ivoire: le 7 août approche

On parle de réconciliation, mais elle est basée sur les images et la communication. C’est quoi les symboles de cette réconciliation ? Nous proposons aux anciens présidents de s’associer au nouveau pour commémorer ensemble l’anniversaire de l’indépendance.

Celui qui manquait à l’appel est rentré, c’est le président Gbagbo et il sera reçu par le président Ouattara le mardi 27 juillet. On voit que des efforts sont en train d’être entrepris pour revenir à la paix et à la réconciliation, mais ce n’est pas suffisant.

Il faut aider le ministre de la réconciliation et de la cohésion nationale KKB à réussir sa mission et ça, c’est du ressort du président Ouattara qui détient tous les leviers. S’il a accepté que tous ses frères rentrent au bercail, qu’il invite ses anciens frères à la fête du 7 août et les ivoiriens verront leur bonne volonté et leur amour pour ce beau pays.

Sur ce sujet, c’est lui seul, le président Ouattara qui peut actionner cette invitation qui montrerait aux yeux du monde sa réelle volonté de passer à la réconciliation vraie. Il faut qu’il le fasse, c’est important pour la nation.

La date de l’indépendance pourrait-elle réunir les ivoiriens ?

L’anniversaire de la fête de l’indépendance est une obligation à tous les ivoiriens d’observer, une pause et de s’associer au président en exercice pour montrer des images fortes d’union. C’est ce jour-là que le président en exercice prend les grandes décisions qui engagent sa mandature. Sur le sujet, on ne fait que renouveler des souhaits.

En Côte d’Ivoire, les ivoiriens boudent leur télévision nationale. Ainsi à travers ces images, ils pourront revenir à leurs anciennes amours et accorder à la RTI le retour à la vue de ses acquéreurs.

Il faut cette année que le président Ouattara fasse tout pour que ses frères qui ont accédé à ce pouvoir bien avant lui, soient ses invités principaux, pour ne pas dire d’honneur et ensemble, regarder les militaires défiler.

                                                       Joël ETTIEN

                Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.