Côte d’Ivoire: KKB, magistral au cours de l’émission de la RTI.

Kouadio Konan Bertin, KKB a été phénoménal et magistral au cours de l’émission qui lui a été consacrée par la RTI, le 28 sept.-21.

KKB invité de la RTI

 Invité à inaugurer l’émission intitulée : « la RTI reçoit » qui est consacrée aux membres du gouvernement pour expliquer leur mission à la population, on ne vendait pas chère la peau du ministre ivoirien de la réconciliation et de la cohésion nationale, M. Kouadio Konan Bertin, accusé fraichement à tort par une camerounaise de l’avoir violée.

Longtemps médusé et s’éloignant de leur chaine nationale, la RTI avait du mal à concilier son audimat. De plus avec la concurrence déployée par les nouvelles chaines de télévision, ce n’était si évident. Dans le traitement de l’actualité, les ivoiriens, à la suite des crises passées, ont conclu que leur chaine de télévision était à la botte du pouvoir, estimant que le programme était trop centré sur le gouvernement ivoirien et petit à petit, ils ont cédé à la déception et la RTI a perdu beaucoup de ses téléspectateurs. Pourtant, de force, tous les ivoiriens paient leur redevance qui ne l’exploite pas, puisqu’ils ne regardent et n’écoutent pas. Ainsi, ces médias souffrent et comment y remédier ? L’occasion était belle avec le passage du ministre KKB.

L’émission, « la RTI reçoit » existait et le premier ministre Patrick Achi, a fait remettre le couvert. Sans doute que certains ministres contactés ont dû décliner l’offre, le temps que d’autres cobayes passent avant pour s’imprégner de leur enjeu et KKB, en dépit de cette fausse accusation qui l’accablait, a tenu le coup et s’est magistralement prêté aux questions.

Le ministre KKB, sans faux fuyant, a répondu à toutes les questions au point où il a sublimé les deux journalistes commis à cette tâche. Comme, il n’y aura pas un cadre officiel à cette épreuve de rapprochement des ivoiriens, le président Ouattara a voulu que KKB, soit celui qui jouerait ce grand rôle que beaucoup considèrent comme un grand défi et un grand risque. Mais, il a été magistral, phénoménal.

Il a éclairé tous les ivoiriens des zones sombres qui étaient considérées jusque-là, comme tabous ou secret d’Etat. De par son apparence au PDCI RDA et son accointance au RHDP, le ministre a détendu l’atmosphère qui a mis tout le monde à l’aise et désormais, les choses sont claires dans l’esprit de ses compatriotes.

Il reste et demeure toujours cadre et militant actif du PDCI RDA, sauf qu’il est suspendu pour le moment de ses activités politiques. Mais à la suite de cette émission, il faut que le président Bédié prenne ses responsabilités pour l’intégrer au regard des enjeux à venir.

KKB a au cours de cette émission, démontré au président Ouattara qu’il peut compter sur lui pour rassembler les ivoiriens. A l’entendre du haut de cette émission, KKB mérite d’être un des meilleurs héritiers du président Houphouët Boigny, le citant et l’implorant à venir restituer la paix à son pays.

Ils ont voulu sans doute avoir sa peau, mais comme un chat, on le lance et il descend sur ses pattes. Politiquement, la Côte d’Ivoire a des valeurs et KKB en est une. Le doute est levé dans l’esprit des ivoiriens.

                                                   Joël ETTIEN

                      Directeur de publication de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.