Alternance 2020: lettre au président Henri Konan Bédié (Dr Edem Atsou KWASI)

Son Excellence M. Henri Konan Bédié, Président du Collectif des Plateformes de l’Opposition Politique Ivoirienne ABIDJAN

Concerne : Soutien au Collectif des Plateformes de l’Opposition Politique Ivoirienne

Monsieur le Président Henri Konan Bédié

C’est avec le Cœur ouvert et l’expression de la solidarité du Peuple frère du Togo que nous partageons cette lettre ouverte de soutien avec vous et le Vaillant Peuple ivoirien en ces moments de bilan de la bouleversante année 2020 de changement et de mutation.

Déjà le 4 novembre 2020, Son Excellence Dr Gabriel Agbéyomé Messan KODJO, Président démocratiquement élu du Togo vous adressait une lettre de félicitation et de soutien face à tout ce que vous et le Peuple ivoirien subissez avant, pendant et après le scrutin présidentiel controversé du 31 octobre dernier en Côte d’Ivoire. Considérant «l’effet contagion planifié» qui n’a de cesse de déterminer malheureusement les mauvais choix de nos différents États d’Afrique francophone depuis 1960, année de leur accession à la souveraineté nationale,

Considérant le dévoiement des Institutions Républicaines destinées à être garantes d’une société de paix, fondée sur les valeurs d’Amour, de Justice, de Droit et d’Éthique, qui place l’Homme au cœur de toutes les préoccupations; Constatant de ce fait, l’émergence de faux hommes providentiels au détriment d’Institutions fortes et vertueuses, corrélée au déclin des fragiles acquis démocratiques obtenus de haute lutte par les Peuples d’Afrique au début des années 1990 ; Observant avec inquiétude et tristesse la désacralisation de la vie humaine avec son cortège funeste de morts inutiles croissant à chaque échéance électorale dans nos pays en cette année 2020 notamment au Togo, en Côte d’Ivoire et en Guinée,

Considérant le fait que le Burkina Faso, le Niger et le Ghana aussi s’attellent à aller bientôt à des élections présidentielles,

Considérant les liens sacrés multi-millénaires de Fraternité qui nous unissent, et en pleine conscience de LA LOI DE L’UN.

Au nom du Souverain Peuple togolais, Au nom du Gouvernement légitime du Togo, Au nom du Président démocratiquement élu du Togo, Son Excellence Dr Gabriel Agbéyomé Messan KODJO KODJO, et avec la Bénédiction paternelle du Patriarche de la Nation, Son Excellence Monseigneur Philippe Fanoko KPODZRO, Je viens vous apporter personnellement et à tous les opprimés de Côte d’Ivoire notre plein soutien lumineux, et exprime notre solidarité au Collectif des plateformes de l’opposition politique ivoirienne.

Monsieur le président Henri Konan Bédié

Je voudrais que nous puissions, sans délai, consolider notre projet de Triumvirat de l’Alternance politique en Afrique Subsaharienne devant mutualiser les ressources de nos 3 pays affectés par les crises nées de la volonté de conservation illégale et illégitime du pouvoir d’État, notamment: le Togo, la Côte d’Ivoire et la Guinée.

À notre sens, cette démarche est indispensable pour amplifier le combat patriotique et pluriel de nos peuples souverains contre l’arbitraire, la mal gouvernance, le déficit d’éthique grevé des 3ème mandats et présidences à vie qui pervertissent la défense des intérêts géopolitiques et géo-économiques de notre Précieux héritage multi-millénaire commun, l’Afrique.

Convaincus que votre combat est également le nôtre et celui de l’Afrique des Peuples, nous venons par la présente vous apporter notre appui pour :

1- l’arrêt immédiat des violences, des assassinats et de l’acharnement policier et judiciaire ;

2- la libération immédiate et sans conditions de tous les prisonniers politiques au rang desquels le Premier ministre Affi Nguessan, le Professeur Maurice Kakou Guikahué, tous les sénateurs et parlementaires de l’opposition arrêtés ;

3- la levée définitive et sans délai de tout blocus autour des résidences des responsables du Collectif des plateformes de l’opposition politique ivoirienne;

4- le retour de tous les réfugiés politiques, prérequis incontournable du retour de la confiance en vue d’une issue pacifique et heureuse de l’actuelle crise ivoirienne pour une paix durable et la cohésion nationale. La Côte d’Ivoire, actrice majeure de l’espace CEDEAO ne saurait être violée dans l’indifférence des Peuples d’Afrique Subsaharienne encore moins du Peuple togolais. Sa stabilité est un impératif pour la Renaissance Africaine qui doit sans délai intégrer au mieux les enjeux géopolitiques et géo-économiques mondiaux actuels.

La Côte d’Ivoire doit être debout aux côtés de tous pour que réussisse l’enjeu capital de la monnaie unique de la CEDEAO, l’ECO à nécessairement arrimer à l’or afin que puisse véritablement s’ouvrir devant nous le chemin de la Renaissance Africaine. L’enjeu de votre lutte au sein du Collectif des plateformes de l’opposition politique ivoirienne dépasse donc le seul cadre de la Côte d’Ivoire et en appelle à toutes les forces patriotiques de l’Afrique particulièrement de l’espace CEDEAO.

Le soutien du Gouvernement légitime du Togo ne vous défaussera guère, et ensemble au sein du Triumvirat de l’Alternance Politique en Afrique Subsaharienne et avec les autres peuples d’Afrique, nous travaillerons résolument sur l’Agenda de la Paix et de la Prospérité Partagé (AP3) dans le cadre de la Renaissance Africaine.

L’Afrique nous appelle et plus que jamais c’est le rendez-vous des Bâtisseurs dans l’unique et vive conscience que seule la Sagesse du Cœur constitue pour toutes les filles et tous les fils du continent africain le chemin par excellence pour atteindre les correspondances parfaites et les résultats idéaux. En union de Cœur avec vous et le Peuple ivoirien, je vous prie d’agréer, Monsieur le Président, mes Lumineuses Pensées et les assurances de ma considération distinguée.

Genève, le 19 novembre 2020

Dr Edem Atsou KWASI

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.