Côte d’Ivoire : Moignon Tiburce Laurent dit Péhé Laurent promu nouveau leader du FPI ?

 Après l’acquittement du président Gbagbo, déjà, dans ses fiefs, on se réorganise à occuper les places de décisions et à l’ouest, c’est Moignon Tiburce alias  Péhé Laurent que certains jeunes militants appellent à se positionner. 

Moignon Tiburce en tête

Définitivement acquitté par la cour pénale internationale, l’ex président Ivoirien Laurent Gbagbo peut désormais revenir au pays « quand il le souhaite ». Mais aucune date n’a encore été arrêtée, les discussions sont en cours entre le gouvernement et le FPI pour fixer les modalités et la date de son retour. 

Déjà les partisans du président Laurent Gbagbo  à Toulepleu ressentent la joie et le soulagement après 10 ans d’absence sur la scène politique. Le parti revient dans l’arène. 

Mais une question traverse l’esprit des partisans de cette localité de Toulepleu, ville située à l’ouest ivoirien, qui sera le nouveau leader avant l’arrivée du Président Laurent Gbagbo ? 

Cette question trouve déjà sa réponse aux élections législatives précédentes, comme on veille ou pas Moignon Tiburce Laurent s’est montré nouveau leader du FPI avec un score de 2109 voix après 10 ans d’absence sur la scène politique face au ministre Anne Désiré Ouloto.  

Qui est Moignon Tiburce Laurent ? 

Moignon Tiburce Laurent est un administrateur principal au service financier des impôts, père de 02 enfants. Président de la coordination FPI était candidat du FPI sous la bannière de EDS.

Actif sur le terrain depuis 2011, Moignon Tiburce Laurent est surnommé le lion de Toulepleu pour son courage et sa ténacité. Aujourd’hui, les siens le réclament comme le nouveau leader du FPI dans cette localité. En face de l’opposition, le nom de Tiburce est cité pour qu’il prenne ses responsabilités et pour services rendus, il ne doit en aucun cas se retirer de cette course. C’est pourquoi déjà, certains jeunes le sollicitent pour qu’il soit le leader du Front Populaire le FPI de Toulepleu, ville considérée comme l’un des bastions historiques du parti du président Gbagbo. 

Le défi est lancé à l’endroit de cadre qui a déjà la chance d’être sollicité par une frange de sa population jeune, prête à le promouvoir. 

                                          Christ Zeade 

                                        Correspondant 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.