Côte d’Ivoire: M. N’guessan Ahondjon vole au secours du village d’Abongoua, S/P de Kotobi en eau potable.

L’eau, source de vie, manque cruellement au village d’Abongoua sous-préfecture de Kotobi, dans le département d’Arrah, et il aurait fallu N’guessan Ahondjon, opérateur économique dans la circonscription de ce département pour venir au secours de ces populations croissantes.

N’guessan Ahondjon en aide au village d’Abongoua

M. N’guessan Ahondjon, est un acteur de développement reconnu pour ses largesses et sa générosité, mais aller jusqu’à croire, qu’il volerait au secours des populations d’Abongoua département d’Arrah, qu’on appelle Ahuanou, cela suscite échos et encouragement.

A Abongoua, le manque d’eau potable est récurrent et en dépit de tous les efforts des cadres regroupés au sein d’une mutuelle qui font beaucoup pour leur village, mais l’eau leur crée de sérieux problèmes. Avant la fin de l’année 2020, il y a eu un forage qui avait suscité beaucoup d’espoir, mais c’était sans avoir tenu compte de la situation géographique du village. Doté en eau potable depuis dans les années 50 par son chef Nanan Assouan Kouassi Maurice, l’entretien du réseau n’a pas suivi et tout est tombé en ruine.

Les femmes sont obligées de se lever tôt les matins pour parcourir des kilomètres pour obtenir de l’eau pour faire leur ménage et cuisine. Ce casse-tête chinois blanchit le sommeil et des autorités coutumières et des cadres qui semblent épuisés d’interpeler les services des eaux étatiques de la région.

Il faut dire que ce village est situé dans un basfond. Le château d’eau construit il y a plusieurs décennies, ne répond plus à l’usage abondant de l’eau compte tenu du nombre croissant des populations, c’est ainsi que de bricolage en test, le problème persiste et devient inquiétant.

En attendant que le problème soit solutionné, il faut bien que les populations s’abreuvent et comment faire ? C’est ainsi que M. N’guessan Ahondjon, vient apporter ce soulagement aux habitants de ce village et ce, gracieusement.

Le weekend dernier, c’était l’effroi. Le village manquant complètement d’eau potable car les résidus recueillis, sont inconsommables. Les cris étaient parvenus dans les oreilles de ce bienfaiteur, qui, en attendant de les aider à trouver une bonne foi pour toutes les solutions radicales, il a fait venir des camions citernes pour soulager ses compatriotes et cela a quasiment fait l’objet d’une joie qui s’est exprimée, en liesse populaire.

On nous signale que celui qui a sollicité les services de ce donateur, c’est bien M. Jean-Marc Honoré Affian, cadre de ce village. N’a-t-on pas coutume de dire que l’eau est la source de vie, alors si c’est le cas, pourquoi les services étatiques du domaine ne trouvent pas une bonne fois pour toute la délivrance pour éviter à chaque jour, aux ménagères de parcourir des kilomètres pour avoir de l’eau, souvent non potable ?

Nanan Ebah Louis Serge, le chef de ce village, peuplé de plus de 20 000 âmes, en a été tellement content, qu’il a reçu M. N’guessan Ahondjon pour le remercier de vive voix pour son geste. Combien d’Ahondjon, le département d’Arrah doit avoir pour que des blessures soient pansées ? D’après le chef, nanan Louis-Serge Ebah, « merci pour tout mon fils, la population d’Abongoua, vous le revaudra, ce geste restera pour nous, un sauvetage et vous en serez un jour, récompensé« , fin de citation.

                                                   Joël ETTIEN

                      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.