Côte d’Ivoire: En attendant le nouveau gouvernement, l’administration est bloquée.

La dissolution du gouvernement et l’annonce d’un nouveau met tout le monde en congé de travail et la plupart des responsables restent toujours dans l’attente, l’administration est bloquée.

Remaniement du gouvernement après le décès d’Hamed Bakayoko

Hier 24 mars 21, le président Ouattara a mis fin au gouvernement de l’ancien ministre Hamed Bakayoko, décédé. A l’annonce de cette fermeture, le pays tout entier est resté enfermé et dans les services, tout le monde attend, les nouveaux membres du futur gouvernement pour se remettre au travail, mêmes les domestiques et hommes de maison observent ce silence et ne veulent pas venir travailler.

Tous les rendez-vous sont bloqués et tout le monde a les yeux rivés vers le palais pour l’annonce des résultats des ministres qui auraient très bien travaillé et ceux qui, par insuffisance, doivent logiquement rendre leur tablier.

C’est le statut quo observé sur les bords de la lagune ébrié et tout le monde se donne des justificatifs pour ne pas venir au travail.

Le président Ouattara, ne le sachant peut-être pas, son administration est aux arrêts et les ivoiriens attendent tous les nouveaux entrants dans le gouvernement pour se remettre au travail et tous attendent.  

Pourtant à partir du 1er avril et ce n’est pas un poisson d’avril, les mutations s’opèrent, tous ceux qui dans les ministères voudraient changer ou permuter, sont tous obligés de patienter.

Le pays n’a plus de ministres depuis hier et tout se repose sur le président de la république qui serait en train de bouquiner sur ses futurs collaborateurs dont il est le seul face à leur destin.

Comme tout le monde prétexte pour se donner de la rétention, on peut en déduire que l’administration ivoirienne ne veut pas travailler. Au ministère de la culture et de la francophonie, depuis presqu’à la fin des élections législatives, madame Godou Raymonde, se fait rare comme si elle savait que c’est la fin de son règne ministériel et ils sont nombreux qui laissent la porte de leur bureau fermée.

Les ivoiriens attendent et nous aussi, on croise les doigts que le nom de notre directeur de publication soit sur la liste des nouveaux ministres et qu’il soit nommé ministre, pourquoi pas.

                                              Joël ETTIEN

      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.