Côte d’Ivoire: Il faut que l’opposition ivoirienne arrête de considérer le président Ouattara comme étant leur problème.

Il faut que l’opposition ivoirienne arrête de prendre le président Ouattara comme étant son problème, mais regarder à l’intérieur, où se trouve leur mal et comment l’extirper. Cela fait bientôt plus de 10 ans que le pouvoir et l’opposition, luttent pour conserver leur légitimité politique.

Il faut des états généraux pour l’opposition ivoirienne

Pendant les élections passées, des mots d’ordre ont été lancés qui ont occasionné des morts et des dégâts. Le président Ouattara s’est maintenu ou a gagné ses élections. Pour le reconnaître, l’opposition ivoirienne a cautionné les élections législatives qui viennent de le légitimer devant le monde entier ; mais alors pourquoi continuer de le considérer comme étant le nerf de leur souci qui semble ne pas savoir où se trouve ses intérêts.

A vouloir incriminer le président Ouattara en longueur de journée, c’est qu’ils n’ont rien compris. Il est là et encore là, comment faire ? L’opposition ivoirienne ne se pose jamais de questions, ne fait aucun bilan de ses échecs cuisants sur le terrain et continue de s’acharner sur celui qui leur déblaie le terrain de leur obscurité chronique.

Il les a tous battus et toute cette opposition est fragilisée et vaincue, mais elle a du mal à reconnaître sa défaite. La main qui reçoit est toujours en dessous de celle qui donne. L’opposition ivoirienne a été vaincue, qu’elle l’admette si et seulement si elle veut exister et sans cette vérité, il lui sera difficile de continuer.

Inutile de considérer le président Ouattara comme le problème politique insoluble, non, mais que doit faire cette opposition qui semble être à son terminus pendant que la bataille n’est pas encore terminée ? Il faut des états généraux de cette opposition pour qu’elle dégage de nouvelles perspectives pour impliquer sa jeunesse dans la relève de demain.

Le président Bédié, ne peut pas nous dire maintenant qu’il va s’impliquer personnellement pour le retour du président Gbagbo, cela fait combien de temps que le président Gbagbo s’est battu tout seul, pour s’en sortir et c’est maintenant qu’il est acquitté que le président Bédié, veut montrer sa solidarité pour son retour. Il faut qu’on arrête à faire du président Gbagbo, un fond de commerce politique ou un démarrage d’un vieux moteur.

L’opposition ivoirienne semble patauger

Le PDCI RDA a participé aux dernières élections et il s’est en sorti avec un lamentable désaveu qui doit logiquement, l’interpeler à faire son propre bilan. Il ne le fait pas, alors que ses cadres animateurs des réseaux sociaux, l’aident à panser ses propres plaies béantes.

Le président Ouattara, n’est pas et ne doit pas être leur problème, ils sont à la base de leur coma et ils en ont les remèdes pour s’en sortir, à condition de voir les choses et les affronter. Le président Ouattara est élu président de la république, que celui qui ne le veut pas le reconnaitre comme tel, prenne ses responsabilités.

Il faut avoir ce courage d’affronter un jour, les vraies réalités sociopolitiques du pays. Ce sont toujours les mêmes qui sont là, rien à proposer et retardent l’avenir et bloquent le présent et au lieu de les inviter à regarder dans leur propre glace, c’est le président Ouattara sur qui, certains n’arrêtent pas de tirer et cela, a changé quoi dans le combat ?

Quand on n’a pas ce courage d’affronter ses réelles faiblesses pour les solutionner, le plus fort ne doit plus faire le nœud de leur incapacité à régner.

                                                      Joël ETTIEN

                 Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.