Côte d’Ivoire: Ouattara récupère le V baoulé.

Les dernières nominations dans l’armée ivoirienne démontrent bien que le président ivoirien Alassane Ouattara vient de mettre la main sur tout le V baoulé considéré comme le bastion historique du PDCI RDA, le parti politique du président Bédié. En politique, ce ne sont pas les mots qui déterminent la pensée, mais les actes. Les récentes nominations dans l’armée sont des signes qui indiquent que le président Ouattara vient de mettre la main sur cette zone considérée historique au président Bédié.

Le président étend ses limites

La bataille pour la récupération du V baoulé est ainsi terminée. En Côte d’Ivoire, ce sont les cadres qui influencent les choix politiques, donc ils ont leur dernier mot. Des militaires du V baoulé qui n’ont jamais été promus à des grades supérieurs, viennent de l’être, c’est une reconnaissance que le peuple baoulé va saluer.

Parmi les promus gradés dans l’armée, il y a plus de cadres baoulé militaires promus et c’est le signe patent que, par devoir de mémoire, ils seront tous redevables au président Ouattara, le chef suprême des armées. On voit le président Ouattara prendre de l’ascendance politique sur son rival de grand frère, Aimé Henri Konan Bédié et lui ravir tout son poids politique, dans son propre fief.

Ainsi, les batailles politiques électorales à venir seront très déterminantes pour le PDCI RDA déjà affaibli et dont on fait espérer certains farouches militants, de leurs implantation et qui seront déçus à l’annonce des résultats. Pour ceux qui rêvent que le PPA-CI du président Gbagbo sera un rempart pour renforcer les assises du PDCI RDA, auront leurs yeux pour pleurer car, c’est maintenant qu’on jette les cauris pour interroger l’avenir. Ouattara l’a compris. 

Le président Ouattara fait de l’anticipation. Aujourd’hui, on ne voit plus de mauvais œil des cadres qui viennent des autres partis politiques pour adhérer au RHDP. L’atmosphère sociopolitique délétère a considérablement évolué.

Ceux qui avaient compris et qui étaient taxés de tous les mauvais noms d’oiseaux de mauvais augure, sont enviés. La durée de la lutte a donné matière à réflexion.

L’alliance PPA-CI et le PDCI RDA fera déchanter.

Qui refuse de délecter le sel sur la langue dans son sommeil ? En tout cas, certains militaires baoulé seront redevables à vie au président Ouattara pour la reconnaissance à leur fonction dont leurs grades étant bloqués, viennent d’être promus.

Il faut aussi que le président Ouattara revoie le cas des militaires bété de l’ethnie du président Gbagbo, qui attendent leur élévation professionnelle.

Le rêve du PDCI RDA vient d’être brisé et ne pas le reconnaître maintenant pour trouver des solutions palliatives serait faire preuve d’une méconnaissance des réalités du moment.

Le PDCI RDA se vide de ses cadres influents et il ne faudrait pas que ses militants soient surpris de ce qui les attend dans les futurs électoraux.
                                             

Joël ETTIEN
                Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.