Côte d’Ivoire/CPI : Pourquoi, ce silence lourd sur les démarches pour le passeport de Blé Goudé ?

Pourquoi, depuis plusieurs mois, il y a un gros silence sur les démarches consulaires pour la remise du passeport de Charles Blé Goudé, quand le président Gbagbo, a reçu les siens et que lui, Blé Goudé, doit croupir dans l’isolement total ? Dans cette affaire, ils constituent, une paire et un, ne peut pas être heureux sans l’autre et nous voudrions demander au pouvoir ivoirien, les raisons qui retarderaient la remise du passeport du fils de son père.

Le passeport de Blé Goudé sera t-il établi ?

Qui est Blé Goudé, sans le président Gbagbo ? Blé ayant senti l’injustice qui s’emparait sur le pouvoir du président Gbagbo, a raccourci sa vie universitaire et sa vie tout court, pour venir lui prêter mains nues mais fortes. Les conséquences, on les connait, face au système, ils ont eu la vie sauve et se sont retrouvés déportés dans une prison néocoloniale, la CPI.

Quand ils y allaient, on ne leur avait pas exigé de titre de transport, encore moins, de passeport, maintenant que le procès semble tirer à sa fin, le président Gbagbo et son conseil font une belle communication à Bruxelles et l’état de Côte d’Ivoire, lui délivre deux passeports. Pendant ce temps, Charles Blé Goudé attend, encore dans des gros soucis, au moment où la paire qu’ils ont formée, devrait logiquement suivre son cours dans la solidarité, jusqu’à la fin.

La nouvelle année 2021 sera importante dans les dernières décisions de la CPI, est-ce à dire que Blé restera encore exilé, si toute fois le président Gbagbo rentrait au pays ?

On me dira que chacun a sa défense, mais dans le cas d’espèce, il ne s’est jamais passé de jours sans que les deux, transportés dans des fourgons blindés, ne se regardent dans la compassion, dans le prétoire de la CPI, pourquoi, en ce qui concerne les démarches pour l’établissement des passeports, le président Gbagbo, s’en démarque, qu’est-ce qui ne va plus entre eux ? On aimerait bien le savoir.

Le président Gbagbo pour rien au monde, ne se dissocierait pas pour faire cavalier seul et rentrer seul au pays, sans son fils. Après plus de 10 ans de sacrifice, c’est toute la vie de Blé Goudé qui en a pris le plus grand coup, vue son jeune âge, pendant que le président Gbagbo s’apprête à aller sans doute à la retraite, c’est là que pour son fils devrait logiquement commencer, faut-il l’abîmer encore parce que soit c’est l’environnement du président Gbagbo qui s’y mêle.

Est-ce à dire que si demain, le président Gbagbo devrait prendre l’avion pour le retour, Blé resterait encore sous les contraintes de la direction pénitentiaire de la CPI ? Si des manœuvres seraient en sourdine orchestrées par l’entourage du président Gbagbo, où ceux-là étaient quand, le jeune Blé Goudé, qui pouvait retourner sa veste comme bien de ses compatriotes bété, s’il ne l’a pas fait et a subi toute cette pénitence, le président Gbagbo ne peut pas et n’a pas le droit, de l’isoler. Il doit avoir lui aussi ses documents de voyage.

Alors nous voudrions savoir, les raisons de ce silence sur l’obtention du passeport de Charles Blé Goudé. Cette question s’adresse au pouvoir et au président Gbagbo et nous aimerions avoir la réponse de cette interrogation, comme cadeau de nouvel an. Nous ne voudrions pas rentrer dans des débats politiques sur la question, mais la délivrance du passeport à Blé Giudé et le reste, viendrait plus tard. Merci pour votre compréhension !

                                                                        Joël ETTIEN

          Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.