Côte d’Ivoire: Quand les pasteurs défient la médecine moderne.

Nous venons de vivre en direct une scène surréaliste et impensable à Yopougon, une banlieue proche d’Abidjan. Quand les églises se substituent aux hôpitaux.

Ce 17 sept.-21, aux environs de 13h, nous étions dans le bus 719, destination Saint André, un sous-quartier de Yopougon. Juste après avoir dépassé le fameux rond-point de la pharmacie Siporex, nous descendons et nous entendons la sirène d’une ambulance.

L’ambulance s’arrête non loin de là, en face d’une église dont nous taisons le nom. Le brancardier et son compagnon sortent un malade qu’ils dirigent dans l’enceinte de cette église. A l’intérieur de cette église, des gros bras attendaient sans doute ce malade.

On s’approche et on entend: « merci chauffeur, le pasteur arrive et il va prier pour lui et il sera rétabli ». A nous renseigner, cette église recevrait des malades incurables par la médecine moderne. On reste pour voir la suite. Le pasteur arrive enfin, mais on a l’impression qu’il a beaucoup de malades en attente de prière de guérison. Le dernier, aurait passé plusieurs semaines à l’hôpital et comme ses parents n’ont plus les moyens de payer ses frais d’hospitalisation, ils ont préféré l’accompagner dans cette église pour des prières.

Aussi, ceux qui ne sortent pas vivants, c’est que c’est Dieu qui l’aurait voulu, sinon, si c’est un mauvais sort ou un cas de sorcellerie, le pasteur les vainc rapidement et les commanditaires, en pâtissent.

Comment peut-on soustraire un malade suivi par des médecins d’un hôpital, sans doute que ceux-ci, ne sont pas informés de cette cruauté des parents de leur patient et qu’ils ne veillent pas porter plainte ? Ce sont les signes patents de la misère dans laquelle croupissent les ivoiriens, qui les motive à confier leur sort aux pasteurs.

Le malade que nous avons vu, ses jours sont comptés car incapable de bouger et il va dormir dans une église en attente de prière de guérison.

C’est en Côte d’Ivoire où nous avons assisté à cette scène surréelle et impensable. Qu’est-ce qui se passe dans les hôpitaux pour qu’ils puissent occasionner cette frayeur des parents des patients qui préfèrent confier le destin de leur parent souffrant aux pasteurs ?

                                                     Joël ETTIEN

          Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.