Côte d’Ivoire: Qui du PDCI RDA ou du RHDP, regagne la maison?

Qui du PDCI RDA ou du RHDP regagne la maison ? Cette question au regard de ce qui se passe sur le terrain mérite bien d’être posée. La politique ivoirienne procure plus du dégoût que de plaisir, plus d’incompréhension que d’orientations, plus de haine que d’amis et vers la fin, les ivoiriens se voient dans la duplicité de ceux en qui, ils ont laissé conduire leur destin.

Union ou désunion entre le PDCI RDA et le RHDP ?

Entre les deux formations politiques ivoiriennes, le PDCI RDA et le RHDP, c’est un mariage où chacun cherche son sexe pour pouvoir dominer l’autre. Tantôt, ils jouent sur les âges pour faire monter les enchères et finissent toujours par s’embrasser.

Le manque de cohérence et la maitrise de l’autre, tirent toujours un vers le haut. Quand ils voient l’avenir s’assombrir, ils s’envoient en mission de décapitation et de sacrifices. Le président Bédié du PDCI RDA, joue toujours le rôle du recruteur ou simplement de coach. La fin du mandat du président Ouattara qui a été mêlée par des séparations et des incompréhensions, méritait qu’un des deux joue le rôle de l’espion. Ainsi, le PDCI RDA accepte de le jouer. Il infiltre l’opposition et se bat pour occuper la fonction dominatrice.

Il joue tellement bien son rôle que mêmes les plus futés, se sont laissés à avoir comme le FPI. Personne n’a vu le danger venir ou se rendre compte qu’entre et l’arbre et l’écorce, on ne doit pas y mettre le doigt. Le seul qui l’a compris, c’est toujours le président Gbagbo Laurent qui a laissé faire et tous ont cru que son implication ou son autorisation, était des indiques lumineuses.

Tant pis pour ceux qui n’avaient rien compris et qui se sont laissés attraper par le piège. Quand hier le jeudi 26 novembre 20, le président Bédié déclare devant des chefs qu’il acceptait la main tendue du président Ouattara pour le sauver et qu’en politique, un adversaire n’est pas un ennemi, n’est-ce pas là, le retour du PDCI RDA au RHDP ?

Maintenant pour tous ceux qui sont morts, qui ont eu des biens détruits à cause de leur séparation temporaire, qu’est-ce qu’ils feront pour eux ? De cette accolade, dont on a senti venir et pour laquelle, beaucoup se sont érigés en maitres démoniaques en pensée pour lancer des injures, des jugements acerbes inutiles, qui gagne et qui perd ? Ce sont les plus récalcitrants, ceux qui ne comprenaient pas le but du jeu et qui étaient à fond, pour élargir la fissure. On les a écartés malicieusement et le terrain est déblayé, maintenant on peut parler de partage de postes.

Les prisonniers et exilés, c’est ceux-là qui empêchaient la machine de fonctionner et ils sont mis à l’écart et les deux tourtereaux vont filer leur parfait amour. Un nouveau mariage sera célébré et c’est toujours de la haute stratégie politique.

Quand dans un foyer, il y a trop de disputes, c’est que l’amour est trop fort et les deux se décident de prendre un peu de recul, pour laisser le temps asphalter les cœurs, c’est pareil entre les héritiers politiques du président Houphouët Boigny qui ont failli mettre le feu dans cet héritage et qui ont compris très tôt que ce qui est les divise, n’est rien à côté de ce qui doit les unir. Ainsi, le vieux regagne la maison et les autres vont changer leurs discours pour le mettre sur le compte, que le vieux est un grand stratège et un fin politique.

Pareil au RHDP, pour ceux qui sont allés trop loin dans les propos, soit, ils demandent pardon ou les sacrifie, parce que là où ils sont arrivés, ils n’ont plus de sentiment, le peuple a compris leur manège et ils ne sont plus prêts, à recommencer les mêmes choses. Dans tous les cas, la France veille au grain.

                                                          Joël ETTIEN

                        Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.