Côte d’Ivoire: Le PDCI RDA en perte de vitesse dans le Moronou.

Le PDCI RDA va très mal dans le Moronou et avec l’offensive caritative et humanitaire des jeunes cadres élus du RHDP, on est en droit de se poser la question: qui gagnerait la bataille politique à venir ?

Le Moronou échappe tout doucement au PDCI RDA

De tous ses bastions historiques, la région du Moronou doit interpeler la direction du PDCI RDA. Depuis que certains jeunes cadres et non des moindres se sont ralliés au RHDP, c’est le silence total; et les militants du parti politique du président Bédié sont dans le tournis. Les cadres qui finançaient les activités d’alors du PDCI RDA dans la région, sont exténués et certains atteints par l’avancée de l’âge.

Sans compter les décès dans ses rangs, le PDCI RDA dans le Moronou était supporté par des dames comme Madame Bra Kanon Véronique, aujourd’hui introuvable sur le terrain, madame Téhoua Ama Marie, madame Ama Cipryenne d’Andé, rappelée à Dieu et les autres, sont dans l’attente de recommandations qui ne viennent pas et le PDCI RDA se meurt.

Pendant ce temps, les nouveaux élus dans cette ancienne boucle de cacao n’en démordent pas. Le président Ouattara a offert un poste de ministre à l’épouse de N’guessan Ahondjon, député de la circonscription d’Arrah. C’est un acte fort qui, pour rien d’autre, ce bienfaiteur, croiserai t les bras pour échouer à toutes les élections politiques à venir.

Le nouveau député N’guessan Ahondjon, qui n’attend pas son salaire de député pour vivre, si ce n’est pour augmenter son étoffe, guette le poste de président du conseil régional du Moronou occupé par son bel-oncle Affi N’guessan, qui risque d’être surpris aux premiers sons de cloche.

L’influence du député Ahondjon, un atout pour le RHDP

Aussi, rappelons que N’guessan Ahondjon a la main sur le cœur et les populations reconnaissantes lui revaudront tous ses actes humanitaires qu’il pose dans la région pendant que le PDCI RDA dort dans son coma habituel et attend toujours au dernier moment pour recharger ses batteries.

Pour les élections législatives dernières, on nous raconte que le candidat N’guessan Ahondjon aurait décaissé plus de 600 millions de francs, pendant que son « rival » Jean-Fiacre du PDCI RDA était à 30 millions de ses propres frais sans aucune aide de son parti le PDCI RDA.

Par reconnaissance, l’état de Côte d’Ivoire octroie des gros marchés de réalisation à l’homme d’affaire, le député d’Arrah et ce dernier associe sa bonté à réaliser autant d’autres projets de développement à savoir des pompes hydrauliques, reprofilage des routes, adduction d’eau potable sans rien demander en retour, des ambulances, des tricycles à des jeunes, la construction des écoles, des emplois pour les jeunes etc.

Le combat va devenir rude et comme les Agnis sont reconnaissants, ils lui revaudront cette générosité dans les compétitions électorales à venir. Le PDCI RDA quant à lui, continue de faire ses calculs de positionnement sans rien faire pour garder sa première substance électorale et au dernier moment, ça sera difficile pour ce parti politique pourtant très implanté dans la région, de glaner des lauriers.

                                            Joël ETTIEN

         Directeur de publication : businessactuality.com   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.