Côte d’Ivoire: Pourquoi les établissements financiers exposent leurs clients en dehors ?

Quelle est cette nouvelle mode qui consiste à exposer les clients devant certains établissements bancaires ? En Côte d’Ivoire depuis l’arrivée du Covid-19, il y a un fâcheux constat devant les l’entrée des établissements bancaires, la discrétion, l’assurance n’existent plus.

La sécurité des clients menacée

L’insécurité refait surface depuis un certain temps. Un ancien footballeur vient de subir la furia des bandits et ils rôdent au tour de la capitale économique d’Abidjan. A quoi ça sert donc d’exposer tous ces clients qui désirent effectuer des opérations, avant de les faire entrer sur le regard des passants dont on ne sait qui sont-ils ?

On venait de critiquer ce que la BHCI, la banque de l’habitat de Côte d’Ivoire fait subir à ses clients comme frustration, mais beaucoup d’établissements à caractère financier, de faire pire, en exposant leurs clients. A commencer par les opérateurs de téléphonie, c’est lamentablement regrettable. Les clients sont sous des tentes avec à l’entrée de l’établissement, des gorilles qui font état d’intimidation pour leurs propres opérations.

N’a-t-il pas d’autres voies de protection à ces clients qui craignent pour leur sécurité après avoir fini leurs opérations ? Ils ne peuvent pas se plaindre, comme nous raconte, une dame qui attend depuis plus de 1 h devant l’agence Orange non loin du centre commercial Abidjan Mall, à la Riviera Bonoumin.

Dans la commune du Plateau, c’est pire et devant tous les établissements bancaires, seul Versus Bank qui évite ce danger à ses clients et dont les caisses ont cette rapidité. Vous entrez par une porte et vous en sortez par une autre, qui n’a rien avoir avec le regard des passants pour agresser ses clients. Pourquoi, les autres n’en font pas pareil, pour éviter des agressions aux pauvres clients, qui ne savent où se donner la tête.

Il faut mettre au cœur de toute préoccupation, la sécurité, la discrétion des clients. Tout établissement bancaire attire le regard et l’appétit des bandits et leur donner l’occasion de voir les clients, ils n’hésitent pas à passer à l’attaque. Il faut protéger les ivoiriens.

Comme à l’aéroport Félix Houphouët Boigny, où la direction n’a pas encore solutionné le problème des passagers et accompagnateurs et ceux qui viennent accueillir leurs parents, en les exposant devant le grand parking, qui en cas d’intempérie, ne savent où s’abriter, il faut revoir le mode d’accueil des clients.

Le client, une fois sorti de la banque, si, quelque chose lui arrivait, la banque décline toute responsabilité, alors, il faut songer à la sécurité des clients. Il leur appartient, de trouver d’autres voies ou issues pour recevoir leurs clients.

                                               Joël ETTIEN

      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.