Côte d’Ivoire: Pourquoi cet acharnement contre le Premier Ministre Hamed Bakayoko et ce que pense l’exécutif?

Pourquoi cet acharnement contre la personne du Premier Ministre Hamed Bakayoko et que pense l’exécutif ?

Pourquoi ce tumulte contre le premier ministre Hamed Bakayoko ?

Qu’est-ce que le Premier Ministre Hamed Bakayoko, a bien pu faire pour qu’on s’acharne contre sa personne au point qu’on l’expose comme étant le plus dépensier, insouciant, dans un groupe où chacun, a sa part de responsabilité. Depuis que ce projet contre lui a été lancé, est-ce que le RHDP, l’entend et que pense, l’exécutif ?

C’est un constat récurrent et sans limite. Heureusement que la politique sur le terrain, ne se fait pas sur les réseaux sociaux. Depuis un certain moment, des cybers activistes sont commis à le salir et les messages diffusés sur la toile, ne sont pas dignes de bonne foi, le concernant.

Qui n’a pas de côté jardin ? Si le premier ministre Hamed Bakayoko s’offre du plaisir, pourquoi l’exposer publiquement ? Tous les faits et gestes du Premier Ministre sont suivis, occultés comme si c’était un programme de société et étalés sur la place publique. Qui est à la manœuvre de cette sale besogne et c’est à quels desseins ? On peut comprendre qu’il puisse déranger dans son propre camp politique, parce que les enjeux sont énormes, mais exposer sa vie privée, c’est rabaisser l’image de la république. Qui est plus propre dans ce pays ?

Ils ont tenté de le noircir par la drogue, ça n’a pas marché. Pendant que l’ex-Premier Ministre Gon Coulibaly était souffrant, qu’est-ce qu’ils n’ont pas dit sur M. Hamed Bakayoko, qu’il serait à la base mystique pour l’éliminer afin de prendre sa place, ça n’a pas marché non plus. Ils ont aussi essayé sur tous les plans pour le diaboliser, mais il tient le coup, maintenant, c’est son côté jardin qu’on brandit comme un trophée de guerre. Chacun fait de sa fortune ce qu’il veut, pourquoi le diaboliser en longueur de journée ?

Pour ce que nous savons, le premier ministre Hamed Bakayoko n’est nullement cité dans aucun conflit politique qui a endeuillé le pays et les ivoiriens, dans le chao bien au contraire, c’est l’homme qui n’a pas de problème avec personne, il n’est pas arrogant, fumeux, se mettant sur ses grands chevaux, mais alors, d’où viennent ces attaques, comme s’il était le plus controversé, pendant que certains trempé jusqu’aux os et qu’on connaît, se promènent sales politiquement.

Ce n’est pas le même qui se bat pour servir de pont et d’apaisement entre l’opposition et le pouvoir ? Ce n’est toujours pas le même qui est l’entremetteur pour que les ivoiriens rentrent au pays ? C’est encore lui, le maitre d’ouvrage de la réconciliation, la vraie qui pourra mettre tout le monde d’accord ?

Il faut arrêter ces manœuvres dilatoires qui salissent la république. En plus, il n’est pas le seul dans l’écurie, pourquoi, c’est lui qui subit ? Pour devenir président de la république, est-ce qu’il y a des concours à passer ? Une prostituée, ne peut-elle pas prendre la décision de se marier et être fidèle à son mari ?

La Côte d’Ivoire n’a plus besoin de ces diatribes, mais plutôt des compétences et des valeurs pour son développement. Qui n’a jamais lapidé, lève la main ?

Qu’est-ce qu’il a pu bien faire de si grave que personne dans son propre camp, n’a fait pour qu’il soit suivi, traqué et exposé ? Le faisant, pensant bien faire, c’est l’image de la république qui est souillée. En plus, on ne l’attaque pas sur son bilan, son travail, c’est sa vie privée, je ne pense pas ce que le peuple en a besoin pour son épanouissement.

Un poste de président, n’est pas un banc, alors, pour ceux qui le luttent, ce n’est pas en le dénigrant, qu’ils y parviendront. Il est dans une école politique de formation, soutenons-le car de cette manière, il aura toujours le soutien du président de la république et des ivoiriens, car ce qui fait la crédibilité d’une ambition, c’est le prix personnel qu’on est près à payer.

                                                          Joël ETTIEN

              Directeur de publication : businessactuality.com   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.