Côte d’Ivoire: Le président Gbagbo peut-il réussir à lui seul la réconciliation ?

Le président Gbagbo peut-il réussir à lui seul la réconciliation en Côte d’Ivoire ? Au risque de nous répéter, un vaincu ne peut rien après sa défaite à parler de réconciliation et de paix, c’est seulement le vainqueur qui en détient le pouvoir qui peut en définir les contours. Le président Gbagbo peut apporter beaucoup dans ce retour de paix et de la réconciliation en se disposant à apporter sa contribution, sa volonté, sa vision et sa bonne volonté, mais le reste appartient au président Ouattara d’en décider.

Le président Gbagbo, un point fort de la réconciliation nationale

Qu’est-ce que le retour du président Gbagbo peut apporter à son pays ? D’abord, la joie et la nostalgie qui s’en délectent et l’assurance de le voir vivant après avoir remporté cette victoire sur l’impérialisme qui avait voulu mettre fin à sa carrière politique. Il rentre peu importe les détails pour se mettre à la disposition de son pays, soit pour continuer à mener son combat de là où il l’avait laissé ou se mettre à l’écart pour prendre sa bonne retraite pour jouir des fruits de sa lutte.

Une rencontre devrait être prévue et se préparer entre le président Ouattara et le président Gbagbo. Ce n’est un secret pour personne et c’est logique.

Si l’opposition est restée bloquée, donnant l’impression de tourner en dérision et n’ayant aucune alternative, le président Gbagbo va la booster et il risque de récupérer la place de leader. De même, le président Ouattara sait que s’il réussit à le convaincre, c’est toute la Côte d’Ivoire qui en sortira gagnante.

Tous les signaux sont au vert sur l’épineux problème du démarrage de la paix et de la réconciliation. Les adversaires n’ont pas réussi, le président Gbagbo est venu pour tout s’accaparer et tout réactionner. Le train de la mise en marche politique de la Côte d’Ivoire a démarré, le machiniste est arrivé.

Sur le plan politique, le président Ouattara gagnerait plus à tisser sa toile avec le président Gbagbo qui semble prédisposé à l’aider à aller à la paix. Il faut que tous les ivoiriens le comprennent et arrêtent toutes ces agitations car on ne secoue jamais une ruche d’abeilles si on veut de son miel.

L’arrivée du président Gbagbo emmène le président Ouattara à vouloir redynamiser son parti politique parce qu’il sait que les choses sérieuses vont commencer. Gbagbo est dans les murs et il ne veut pas être surpris au dernier moment comme le PDCI RDA qui continue de se comporter comme un parti au pouvoir à raviver le culte de la personnalité de leur mentor, le président Bédié. 

Il sera surpris de l’envol et l’amplitude des choses et comme, il n’est pas un parti de lutteurs, de conquérants, il sera le perdant parce que son passé de vouloir s’arcbouter derrière les autres pour avancer, ce n’est pas évident que désormais les autres lui fassent confiance.

Il faut arrêter de voir en bas de la ceinture et la braguette du président Gbagbo, dans tous les cas, tout va lui passer sur la peau, car il s’est préparé à tout cela.

Le retour tant souhaité du président Gbagbo ne doit pas s’articuler autour de son bas-ventre, même si l’élégance a manqué à l’aéroport, le jour de son arrivée. Gbagbo est là, profitez pour qu’il mette à la disposition de son pays son amour pour celui-ci. Ce n’est pas seulement en étant président de la république qu’on peut être utile à son pays et ça, le président Gbagbo qui en connaît le poids, ne dira pas le contraire.

                  Joël ETTIEN

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.