Côte d’Ivoire: Les prix du café et du cacao sont connus, qu’ils soient respectés.

Les paysans ivoiriens du cacao et du café viennent d’être fixés sur leur sort pour cette année 2021 qui annonce sa fin pour 2022. Le prix du cacao vient d’être promu à 825 frs le kilo et 700 frs pour le café. Les parents-paysans en jubilent, mais il faudrait que ces prix soient respectés en brousse, ce qu’on appelle « bord champ ».

Les prix du cacao et du café connus désormais

Les efforts du gouvernement à améliorer les conditions de vie des parents paysans ivoiriens, qui vivent de ces deux produits phares du monde, sont visibles et à encourager. Il y a ce qu’on dit sur la place publique et ce qui se pratique sur le terrain. Fort heureusement, les coopératives agricoles existent pour veiller à l’application de ces mesures prises.

La rentrée scolaire bat son plein et il y a encore, des parents paysans, qui n’ont pas pu inscrire ou acheter les fournitures scolaires de leurs enfants par manque de liquidité et voilà que le prix de leurs efforts, vient de connaître une légère augmentation. Il faut être très prudent surtout du côté des libanais qui se font passer pour des propriétaires de la vie de ces derniers, qui prennent leurs récoltes à crédit, sans jamais revenir leur restituer leurs dus.

Nous sommes sur place en Côte d’Ivoire et on voit le combat que le gouvernement livre contre les malfaiteurs dans tous les domaines. Oser abuser du fruit de labeur des pauvres paysans, c’est faire preuve d’un meurtre dont les contrevenants doivent en payer le prix. Il faut que les paysans abusés, apprennent à porter leurs abus au sommet par le biais de leurs élus locaux (maires et députés) pour traduire tous ces faussaires devant les tribunaux.

Les chevaux rentrent en ordre; il ne faudrait pas que par le biais de ces malfaiteurs, tous ces efforts se transforment en politique d’attaque pour s’abroger le travail de répartition des richesses. Parents paysans, nous soutenons vos efforts.

                                           Joël ETTIEN

    Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.