Côte d’Ivoire: Quand la pyramide au Plateau se meurt.

Si la tour Eiffel à Paris, fait honneur à la France, si beaucoup d’autres monuments touristiques dans le monde suscitent autant de convoitise pour les touristes, la Pyramide à Abidjan a été pour longtemps, la rétention des vues et de beaucoup de vues. Aujourd’hui, cette référence touristique est tombée en ruine, montrant ce regard de tristesse dans son coma. A quoi sert de la garder au beau milieu du quartier des affaires, où tout respire, la grande innovation au Plateau ?

La pyramide du plateau en ruine

Le monument historique, la Pyramide au Plateau est plus triste qu’un cadavre couché dans un cercueil. Posée à un endroit stratégique où flambent tous de luxueux bureaux, elle ternit plus l’image de la commune qu’elle ne l’embellisse.

Les passants donnent l’impression de ne pas s’en soucier, mais ils ont tort, pour le service que cette pyramide a rendu aux différents ministères et autres secteurs qui ont jalonné l’économie ivoirienne.

Comme l’entretien manque aux ivoiriens, ils ont pourtant très bien vu venir la catastrophe, mais ils l’ont laissée mourir sans aucun soin. Les quelques vitres qui servaient de miroir, sont en train d’être envahies par des herbes qui louent sans jamais payer leurs loyers et elle se meurt.

Que fallait-il aux anciens serviteurs de la mairie et à l’état pour ne pas avoir songé à la restructuration de ce joyau architectural qui a écrit ses vraies lettres de noblesse au tourisme ivoirien ?

La tour Eiffel date de plusieurs siècles, mais elle est visitée tout le temps par des spécialistes qui la consultent en permanence et courent à ses soins, en quoi et qu’est-ce qui n’a pas marché, pour que depuis la nuit des temps, on laisse mourir ce monument ? Et comme les libanais ont racheté tout le Plateau, est-ce qu’ils n’ont pas fait une OPA sur cette bâtisse pour la détruire et la remplacer par de nouveaux bureaux sans tenir compte, à cet endroit, il faut absolument, un monument similaire, pour les cartes postales, souvenir de la ville d’Abidjan, donc de la Côte d’Ivoire.

                                                               Joël ETTIEN

                     Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.