Côte d’Ivoire: Qui gouvernent ce pays, des hommes d’affaires ou des politiques?

Qui gouvernent la Côte d’Ivoire, des hommes d’affaires ou des politiques ? Plusieurs de ceux qui sont à la tête de certains ministères en Côte d’Ivoire, sont tous devenus riches à l’excès. Où ont-ils logé toutes ces fortunes engrangées en si peu de temps ?

Les ivoiriens n’ont plus de visibilité et d’espoir; et pour les plus courageux, ils vont mourir sur les eaux de la méditerranée. Les hésitants quant à eux, sont restés sur place pour voir les nouveaux riches se pavaner pendant que les autres croupissent dans la misère.

Ces nouveaux riches, pour un petit mal de tête, ils prennent l’argent du contribuable pour aller se soigner en Europe ou dans les pays voisins comme le Maroc, la Tunisie, tandis que des étudiants dorment sur leurs diplômes devenus des matelas ou des tableaux de décoration.

Pourquoi ces nouveaux riches préfèrent les paradis fiscaux que de laisser les caisses de l’état au bon vouloir des petits commerçants des quartiers ? L’état a besoin de liquidité pour faire tourner l’économie du pays.

Pourquoi ces nouveaux riches refusent-ils d’investir sur place pour créer des emplois pour leurs frères que d’aller offrir ces fortunes à des populations qui n’en veulent pas ? Il faut combien pour créer des usines de transformation des matières naturelles que la Côte d’Ivoire en possède ? Ils sont tous devenus dodus, hautins, qui savent tout en se servant de l’argent des ivoiriens et les caisses de l’état sont vides.

Autour du président Ouattara, il y a eu en si peu de temps, des cadres qui marchaient à pied devenir riches. A cette allure, avec quoi le président va t-il terminer son mandat ?

Non seulement ils sont devenus tous riches, mais ne sont pas du tout inventifs pour booster les ivoiriens à l’émergence dans un pays qui se veut solidaire. Ces fuites de capitaux, maintenant qu’elles sont sues, les ivoiriens regardent leur président, le garant de leur vie.

Un pays ne peut pas fonder son espoir sur des investisseurs étrangers pour se développer; car ceux-là, sont les premiers à quitter le pays en cas de désordre.

Ce qui les importe, c’est toujours des créations politiques qui ne donnent pas à manger au peuple. Ils sont tous riches mais vivent malheureux pour ne pas attirer l’attention du peuple sur leurs fortunes. Et pour en jouir, ils sont tous obligés de quitter le pays.

La Côte d’Ivoire détestée par ces nouveaux riches

La Côte d’Ivoire est si détestée par ces nouveaux riches, puisqu’ils la pillent pour aller nourrir les autres. Qu’est-ce que les ivoiriens ont fait à ces nouveaux riches qui les répugnent à ce point ?

Nous préférons des fautes politiques que des magouilles financières qui détruisent l’économie du pays qui a tout et qui vit triste par la faute du manque du génie de ceux qui sont à sa tête.

Quand ces jeunes qui fuient cette misère, ne veulent plus y retourner, à qui reviendra la charge de développer ce pays ? Il faut mettre fin à ces gabegies qui n’ont que trop duré.

Comme c’est l’argent qui est devenu le maître-mot des ivoiriens, on n’est pas étonné d’en voir certains se livrer à la prostitution, à des rituels pour devenir riches. Ils sont tous faux. Aucun rapport humain n’est sincère. Tout est basé sur l’argent et du coup, l’essence vitale de la vie n’existe plus et ça leur plaît.

Nous y reviendrons le temps d’avoir la liste de ces nouveaux riches qui ont peur de se voir découvrir par leurs compatriotes et qui vont loger leur argent dans les paradis fiscaux. On ne gouverne pas un pays avec des paroles et des discours pompeux pour tromper.

                                                      Joël ETTIEN

                 Directeur de publication : businessactuality.com   

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.