Côte d’Ivoire : les militants de l’ancien président Gbagbo « prêts à tout » pour son retour

Annoncé depuis des semaines, le retour de l’ancien président Gbagbo semble tarder ou dépendre d’une autorisation du gouvernement du président Alassane Ouattara.

Les militants de l’ancien président Gbagbo en attente

En effet, après s’être vu accordé ses deux (02) passeports demandés, l’ancien président Gbagbo aurait pu rentrer dans son pays comme il le souhaitait depuis, toutefois, il reste encore loin de sa terre natale. Pourquoi n’est-il pas encore rentré ? Aurait-il reporté son retour ou y aurait-il un empêchement ?

Plutôt dans la semaine, lors d’une sortie médiatique, le porte-parole du RHDP et ministre de l’agriculture, monsieur Kobena Adjoumani, avait lancé ces mots: « Ne mettez pas la pression sur le président Ouattara pour ce qui concerne le retour de Gbagbo » a-t-il martelé avant de conclure « le président fera les choses étape par étape. » s’adressant ainsi aux partisans de l’ex-chef de l’état ivoirien.

Mais du côté des partisans, cette note sonne mal et se présente comme un jeu auquel joue le régime actuel. En effet, selon le secrétaire du parti FPI, frange de Gbagbo, en l’occurrence de monsieur Assoa Adou, il affirme: « le fait d’avoir accordé ses papiers à Gbagbo est un jeu que le gouvernement est en train de faire. Ils ne vont pas dans le sens de la décrispation parce qu’on peut vous donner le passeport et puis on vous dit : bon attendez, on n’est pas prêt, attendez, on n’est pas prêt ».

Par la suite, monsieur Assoa Adou a laissé entendre que si le retour de l’ancien président Laurent Gbagbo ne se faisait pas maintenant comme le souhaitait l’ancien président Gbagbo lui-même, il serait demandé à tous ses militants de se mobiliser afin de réclamer son retour.

A entendre ces mots, il va sans dire que le FPI, frange de Gbagbo, serait prêt à recourir à la rue pour exiger le retour de son champion.

Dumisani

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.