Côte d’Ivoire: Si le président Gbagbo a reçu ses passeports, pour Blé Goudé suivra si ce n’est encore fait.

Affaire de remise de passeports au président Gbagbo, sans en entendre le nom de Blé Goudé qui suscite autant d’interrogations dans le milieu ivoirien et de ceux qui suivent, cette affaire de près. Le président Gbagbo peut-il rentrer sans son fils ?

Retour de Gbagbo sans Blé Goudé ?

Si Charles Blé Goudé se trouve à la Haye, c’est parce qu’il y avait le président Gbagbo, qui lui a été, d’un grand support, d’une grande utilité et les deux, politiquement sont devenus fusionnels et pendant leurs procès, aucun, ne s’était pas présenté, sans l’autre, donc logiquement, en renouvelant les différents titres de voyage à un, l’autre devrait suivre logiquement et pourquoi, en ce qui concerne Charles Blé Goudé, c’est le silence radio et ça fait paniquer tant ?

 Lors d’un échange que nos avions eu avec M. Blé Goudé, à la question de voir le premier traitement que le service consulaire, à l’ambassade de Bruxelles avait infligé au président Gbagbo, qui s’y était rendu pour le renouvellement de son passeport ordinaire, il était le premier à s’indigner et n’a pas manqué de le manifester violemment et, nous pensons que son cri de cœur a payé. En politique, les choses ne se règlent pas du tic au tac.

Pour Blé Goudé, un ne peut partir sans l’autre. Pour venir à la Haye, il n’avait pas eu besoin de passeport, logiquement, son retour devrait être pareil, donc pour lui, comme disent les ivoiriens, son cœur ne bat pas. Dès que le président Gbagbo, serait prêt, il l’appelle et les deux seront dans le même avion.

Sur la communication, depuis aussi leur acquittement, Blé Goudé aurait assez parlé et laisse maintenant le temps à son père de prendre le relais. C’est une bonne stratégie de communication orchestrée par les deux camps dont leur nom seulement suffit pour alimenter les causeries dans les bureaux, le transport et les salons.

Logiquement, le silence de la Haye où séjourne le président du COJEP, très attendu par la jeunesse ivoirienne, n’est autre que, stratégique. Tout le monde sait que, quand Blé se met à communiquer, c’est tout un monde qui se précipite sur comme, un attroupement sur un fait spécial.

Nous n’avons pas aucun doute et aucune crainte pour le renouvellement du passeport de Blé Goudé. Ils sont binômes dans ce procès et un ne peut pas partir sans l’autre.

Au fait, qui était le président de la république ? C’était le président Gbagbo, et Blé Goudé, n’a été, que la soupape, le démarreur qui a permis de maintenir la flamme politique, reliant le président Gbagbo au peuple ? Salut pour le retour à la paix en Côte d’Ivoire.

Le débat doit se trouver sur la paix, la concorde et la cohésion nationale, si véritablement, c’est eux que tous attendent pour les concrétiser.

                                             Joël ETTIEN

       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.