Côte d’Ivoire: Et si KKB n’avait pas été suspendu ?

Si KKB n’avait pas été pas suspendu de son parti politique, le PDCI RDA, qui aurait la force de tenter à la dissolution de son parti ou à l’arrestation du président Bédié ?

KKB et le PDCI RDA

Il n’y a plus de personnes courageuses au PDCI RDA. Les jeunes mordus à l’affection du parti, sont malheureusement suspendus ou radiés et voilà le président Bédié livré aux enchères.

Une femme avait trois enfants. Il y avait un qui était super intelligent, un autre super riche et le dernier, bagarreur. Un jour, la vieille convoqua le bagarreur pour lui dire ceci: « toi, je ne sais pas pourquoi Dieu m’a fait cette peine en passant par moi pour te mettre au monde. Tu vois tes deux frères, dans le village, ils sont respectés et quand le chef du village veut prendre une décision, il les sollicite. S’il ne les a pas consultés, il s’en abstient”. Le fils bagarreur qui regarde droit dans les yeux de sa mère et lui répond en ces termes: « eh maman, c’est aujourd’hui je vois que tu ne m’aimes pas, mais tôt ou tard, je te prouverai que je suis ton fils”.

A peine cet entretien terminé, le soir, le fils “indigne” prit ses bagages et quitta le village. Au village tout allait bien et cela fait plus de 3 ans que le fils rejeté a quitté le village.

Un matin, la mère prit ses affaires et en voulant se rendre au champ, elle n’a pas fait attention et marcha sur la butte du génie de la forêt. Le génie lui dit de remettre sa butte comme elle était sinon il la tuerait. La vieille dame a tout fait sans jamais y parvenir pour le satisfaire. 

La vieille dame lance un appel d’urgence à ses deux enfants restés au village de venir l’aider sinon, c’est sa mort.

Le plus riche sur les lieux sortit des liasses de billets de banque et les tendit au génie. Ce dernier lui dit qu’il n’a pas besoin d’argent, mais que sa mère remette sa butte comme elle était. L’autre fils qui se croyait sage s’est mis à la tâche sans succès et le génie les informe de la mort de leur mère si rien n’est fait. C’est la désolation.

Le village est rempli et la cour de la vieille dame est prise d’assaut. Les deux enfants retournent au village sans leur mère pour informer le chef du village de la situation. Au même moment, le fils rejeté décide de rentrer au village. A sa grande surprise, il voit un monde impressionnant dans leur cour et demande à un enfant ce qui se passe. L’enfant lui dit que la maman du riche et du sage a été tuée par un génie en brousse parce qu’elle aurait marché sur sa butte. 

Il demande à l’enfant de lui indiquer le chemin. Il l’emprunte à pas de géant. Après avoir parcouru quelques kilomètres, il tombe nez à nez avec sa mère transpirant et suffoquant. Il lui demande: maman, qu’est-ce qui se passe ? Sa mère lui répond, laisses-moi mourir, tes deux frères n’ont pas pu me tirer d’affaires, ce n’est pas toi qui le réussirais. Le fils regarde sa mère et lui dit: « maman c’est aujourd’hui, je vais te prouver que tu m’as aussi mis au monde. Sans toutefois convaincre sa maman, il se met à l’œuvre et au bout de quelques minutes, tellement que le fils non désiré a refait la butte, le génie n’en croyait pas ses yeux. Très content, le remercia et lui remit sa mère.

Dès qu’ils entrèrent dans le village, les gens surpris, s’étonnent en disant, voilà la vieille dame qui arrive avec son fils pendant que les 2 autres étaient en train d’organiser ses funérailles grandioses. L’enfant non désiré vient de sauver sa mère.

Pourquoi sommes-nous allés chercher ce conte ? Aujourd’hui, le procureur de la république menace de dissoudre le PDCI RDA qui a fait de lui ce qu’il est devenu. Il veut le dissoudre et pensez-vous que si KKB n’avait pas été suspendu pour l’amour qu’il n’a de cesse de témoigner au président Bédié et surtout pour son attachement à ce parti, Adou Richard oserait tenter de tels projets sans qu’il ne bouge le petit doigt ?

KKB a tout pour être super heureux en ces temps de pression, mais il s’accroche à l’arbre du PDCI RDA qui lui lance au visage des fourmis. N’est-ce pas qu’il est incompris, mais à qui le temps a toujours donné raison ?

Le régime du président Ouattara n’en a cure des liseurs de communiqués, mais des actions vigoureuses.

On dit souvent que le mouton se rassure de l’état de santé de la vieille femme avant de lui manger son igname et c’est le cas chez le président Bédié en ces temps de turbulence aigue.                                                   

Joël ETTIEN
                Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.