Côte d’Ivoire: si le pouvoir connait l’histoire de ce pays, qu’il facilite l’obtention des pièces à tous.

Sur le toit de la méconnaissance de l’histoire des pourfendeurs de l’économie de la Côte d’Ivoire, la redevance de certains cadres du rhdp vis-à-vis de leurs parents, est une sanction qui mérite tout sens si on était dans un état de droit.

La Côte d’Ivoire va mal

La distribution des cartes nationales d’identité qui se déroule dans certaines localités acquises au rhdp, ne répond pas à l’équilibre social du pays. Pour qui connait très bien la Côte d’Ivoire, ce sont les ressortissants des zones forestières qui ont participé à l’émergence économique de ce pays, c’est vraiment désinvolte de satisfaire ces parents commerçants pour la plupart.

Pour des élections, comme le pouvoir n’est pas sûr de son affaire et pourtant il crie à qui veut l’entendre que tout est bouclé, géré et calé, il utilise l’argent du contribuable ivoirien pour offrir de l’aumône à ses partisans.

 Pourquoi se méfie-t-il des populations forestières pour contenter leurs parents des savanes ? De quoi, le pouvoir a peur pour encore enfoncer le clou dans la cohésion sociale déjà déchirée ?

Pour une seule copie d’extrait d’acte de naissance, il faut débourser 10000 frs cfa, sans compter les frais pour la délivrance du certificat de nationalité qui coûte encore plus chère, dans l’ordre de 15 000 frs. Si une seule feuille d’extrait de naissance coûte à ce prix, pendant que les autres parents du pouvoir ne déboursent rien pour les avoir, autant annuler ces élections et permettre à tous les ivoiriens d’être logés à la même enseigne.

Le favoritisme…

Est-il normal que des ministres et hauts cadres dans l’administration se paient le luxe de faire de telles faveurs contributives à leurs militants au détriment de ceux-là qui ont contribué au développement de ce pays ?

Pourquoi cela fait plaisir au pouvoir de faire souffrir certains ivoiriens, dont la plupart meurent dans leur indifférence totale ? C’est une cruauté et une abomination de procéder à cette injustice.

A Bouaké, sur une simple question de : « où vous habitez ? » et on vous délivre la carte nationale d’identité et cela ne gêne aucunement ce pouvoir. C’est regrettable et dommageable ce qui se passe en Côte d’Ivoire. Le pouvoir et son rhdp, ont divisé le pays en deux comme si, la première division qui a permis aux étrangers des pays voisins du nord, d’envahir et s’accaparer de cette grande ville, autrefois, joyau architecturale de la Côte d’Ivoire, aujourd’hui elle soit tombée entre les mains de ceux-là ?

Il n’est pas tard, si le président Ouattara n’est pas informé, nous l’informons pour qu’il prenne ses responsabilités car sous son mandat, il y a des ivoiriens qui valent mieux que d’autres. Cela s’appelle de l’injustice et crée la division qui, elle-même aussi, engendre des conflits graves.

Un changement mortifère

L’établissement des extraits de naissance qui coûtait 500 frs de frais de timbre, peut-il passer sous le mandat du président Ouattara à 10 000 frs ? que désire-t-il pour ce pays en fait ? Tout est lié à l’argent, alors qu’il ne crée pas d’emploi pour les populations. La récolte des planteurs de cacao, café, caoutchouc et j’en passe, n’est pas payée à leur juste valeur, avec quoi, ces parents paysans vont prendre pour avoir leurs pièces ?

Comme quelqu’un me disait, le président Ouattara va pousser les ivoiriens à bout et ce à quoi, il pense pour se préparer, il le verra. La personne de poursuivre que si c’est sur les français, il compte, amitié de français ne dure que le temps qu’il gagne ses intérêts. Dès que les rapports de force changent, le français aussi change.

Favorisez à tous les ivoiriens de bénéficier de l’obtention de ces pièces que de faire de la discrimination et de la surenchère politique. Le pouvoir a peur de la vengeance dans les urnes et ce qu’il oublie, il a tout entre ses mains. Les autres ne pourront pas voter leurs candidats parce qu’ils n’ont pas siégé à la composition de la CEI, la commission électorale indépendante. Ils vont passer par où, pour gagner ces élections ?

On parle de xénophobie sous le président Bédié. Où est la différence entre ce que fait le rhdp et le président Bédié qui avait simplement voulu impulser le concept d’être fier d’être ivoirien ? Sous le régime Ouattara, il y a des ivoiriens du nord avec leurs avantages, les ivoiriens de l’est avec leur misère, les ivoiriens de l’ouest avec leur calvaire, les ivoiriens du centre avec leurs repeuplement démographique, les ivoiriens du sud avec leur envahissement.

                                                                                         Joël ETTIEN

                                  Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.