Côte d’Ivoire: Si Téné Birahima fait si peur, qu’attendent les ivoiriens ?

Qu’est-ce qui fait flipper tant les ivoiriens, à la simple évocation du nom de Téné Birahima, le supposé photocopie du président Ouattara ? Pourquoi les ivoiriens préfèrent tomber dans des calculs sans prendre leurs dispositions quand ils sentent soit le danger ou le bonheur venir à leur porte ?

Qui est Téné Birahima et pourquoi est-il craint ?

Soit, c’est le pouvoir qui fait peur aux ivoiriens ou ils n’osent pas prendre des risques pour leur propre vie ? Comment avant 4 ans, s’ils sentent venir à la tête de leur pays un individu qu’ils craignent soit pour sa cruauté ou sa bonté, ils ne font pas d’anticipation ?

Un seul être se prépare et tous les ivoiriens sont dans la panique au point où ils n’ont plus d’yeux pour voir et ni de cerveau pour prendre leurs dispositions. En quoi, ce monsieur tapi dans l’ombre de son supposé grand frère, invisible presque dans leur quotidien, puisse les effrayer à ce point ?

Voilà une des majeures questions de la fuite des grands leaders politiques de ce pays qui ont tué leur propre opposition et pour peu que le pouvoir remue la tête ou veuille tuer un moustique qui suce son sang, c’est la panique.

Qui défend qui de se positionner comme candidat aux prochaines élections présidentielles et qui ne fait rien pour attirer la sympathie des ivoiriens pour que tout le monde ait les yeux braqués sur un seul individu qui, à force de lui donner autant d’importance, va devenir important et dont pour conjurer dans les mois à venir poserait encore d’autres soucis ?

Qui n’aime pas le pouvoir ? Qui ne sait pas que pour devenir un champion, il faut s’entrainer ? Pourquoi, se muer dans une peur quand on peut prendre des dispositions par anticipation, si ce Téné Birahima peut-être un danger pour les ivoiriens, que doivent-ils faire ?

Si des clubs de soutien naissent ou vont naître, qui veut devenir président de la république de la Côte d’Ivoire et qui se fasse connaître que d’enfler la peur dans le cœur des ivoiriens tétanisés à ne plus avoir le sommeil, c’est qui ?

Le problème politique ivoirien réside dans leur hésitation et leur manque de courage. Ils sont tous dans des hésitations débiles, tout en se cachant derrière des gens qui eux-mêmes, se cherchent. Comment dans un pays comme la Côte d’Ivoire, un seul camp puisse museler toute une opposition à cause des gains faciles, de la corruption, de l’argent sale ? C’est la honte.

Il faut laisser ce Téné Birahima tranquille et s’il n’y a personne pour se positionner, s’il n’y a personne pour défendre les intérêts de ce pays et que tous ces leaders corrompus, qui à force de se fondre dans des compromissions, ont perdu la boussole de la confiance que tous les ivoiriens voient en tout le monde le malheur.

Pendant que le président Ouattara prépare son dauphin, il en a le droit, que fait l’opposition ? Au lieu de passer tout leur temps à regarder dans la case d’autre, ces ivoiriens qui consomment la rumeur des réseaux sociaux, devraient s’organiser pour affronter l’adversaire et, on ne fait pas de palabre en étant assis dans son salon pour chanter dans les oreilles des enfants et des pauvres épouses, comme si le salon était le stade d’Ebimpé pour animer des meetings.

Tout le monde voit ou pressent venir, Téné Birahima. Si ce dernier fait peur, il reste encore du temps. Au lieu de voltiger, les ivoiriens feraient mieux de chercher la solution dès maintenant que de rester assis pour que ce danger leur soit imposé. Comme on le dit en Côte d’Ivoire, c’est leur caleçon qui est gros, sinon il n’y a rien dedans.

Qui se croit nationaliste, patriote pour affronter Téné Birahima qui fait si peur, je rappelle que la population ivoirienne est estimée à plus de 25 millions d’habitants et voir un seul se démarquer, et qui fait trembler à ce point, c’est triste. Donc ce pays, il n’y a plus garçon ?

                                                      Joël ETTIEN

         Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.