Côte d’Ivoire-Virus corona: Et si le président Ouattara faisait appel aux blouses blanches?

Et si le président Ouattara réquisitionnait les anciennes blouses blanches comme l’a fait la France ? L’heure est grave et il faut agir vite, sans attendre que l’ordre vienne de l’occident.

L’apport des blouses blanches peut être d’une aide efficace

On ne peut pas agir tout seul en pareilles circonstances quand il s’agit d’une pandémie dont l’origine est douteuse et méconnue.

En Côte d’Ivoire, il y a de grands spécialistes en la matière, il s’agit des docteurs, Maurice Guikahué, Djédjé Mady, Bah Zézé, Allah Kouadio Remi, etc… qui pourront apporter leur expertise à l’élite actuelle qui se bat aux mains nues pour contrer les risques de ce virus. Ils sont tous dans la politique aujourd’hui et peuvent servir, comme dans l’armée les réservistes qu’on appelle en cas de guerre ou d’attaque, menace, pourquoi ne pas recourir à ces valeureux docteurs en tout genre, qui ont fait leurs preuves ?

Débordés par les déclarés positifs actuels et ceux en vigueur, les actuels pratiquants crient à l’abandon et veulent grever, en soulignant une liste hélas triste de manques de matériels et montrant trop de risques auxquels, ils sont exposés et la population est aux abois.

Le ministre Aka Aouélé qui gère seul la crise, doit y songer pour faire appel à ces aînés qui sont bien portants et qui pourraient apporter de l’aide considérable aux pratiquants et mieux, de cette collaboration, leurs cadets apprendront d’autres expériences. Sinon, le ministre Aka Aouélé sait qu’il sera l’agneau qui sera sacrifié à la fin de cette course, si ça se passe mal.

Besoin de renfort médical

Le ministre de la santé sait où trouver ces anciennes blouses blanches et il faut les appeler car les jours sont inquiétants et si rien n’est fait, c’est la mort à des innocents.

La France a fait appel à tous ses spécialistes médicaux et tous ont répondu présent à l’appel qui opèrent. Il n’y a pas de honte ou de faiblesse, bien au contraire, c’est un acte citoyen.

Je relance les autres chefs d’état africains de faire pareil, dans tous les pays, il y a des retraités valides dans tous les domaines et voilà qu’il s’agit de la santé, logiquement, ces réservistes seront contents de se savoir utiles et pourront apporter de la formation à leurs cadets qui travaillent dans les conditions parfois très délicates et difficiles.

Il faut que le président Ouattara fasse appel aux spécialistes de renom, infirmiers, sages-femmes, l’heure est grave et inutile de courir de courir derrière des lauriers. Il sauver des vies, c’est ce dont les peuples ont besoin. Les querelles politiques et les guerres de positionnement doivent être reléguées et voir l’avenir en face pour agir et vite agir.

Si les africains ne font rien et les résultats proviennent de l’occident, pendant que l’Afrique regorge d’une nature luxuriante et riche en botanique, il faut encourager les recherches aussi en Afrique.

Les peuples africains seront très exposés selon le secrétaire général de l’OMS, alors n’attendons pas le pire pour courir dans des commandes qui ne viendront jamais à temps et ces derniers vont mourir.

Nous attendons !

                                                                                 Joël ETTIEN

                      Directeur de publication de : businessactuality.com     

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.