CPI-Charles Blé Goudé: 800 millions d’euros pour tant d’injustice ?

Charles Blé Goudé réclame des dédommages et intérêts à la CPI à hauteur de 800 millions d’euros pour venir en aide aux victimes de la crise postélectorale. Nous estimons que le leader des jeunes patriotes ivoiriens a été trop clément pour demander à la CPI de le dédommager à cette infime somme. 10 ans de privation pour seulement 800 millions d’euros, c’est insignifiant.

Blé Goudé réclame des dédommages

On compte les jours où son passeport lui sera remis pour que les ivoiriens s’apprêtent à le recevoir, car il a le droit de venir dans son pays, même si prononcer son nom, devient si difficile dans les discours et actes du président Gbagbo.

La CPI doit comprendre qu’à vouloir trop tirer sur la corde, celle-ci finit toujours par se casser. En voulant absolument condamner le couple Gbagbo- Blé dans sa prison, elle commettait la plus grave erreur, elle a montré ses failles et ses limites, grâce à des avocats coriaces, mais alors, pourquoi, leur demander une petite somme comme dédommagement et intérêts, Blé Goudé ?

Voilà, un jeune plein d’avenir et dont sa jeunesse a été avalée en grande partie par cette injustice, envers qui, il veut être clément. 10 ans de privation de ses droits, c’est seulement que ça que Blé Goudé, veut obtenir ?

Quand il lançait ses appels à la jeunesse ivoirienne pour venir sauver le fauteuil du président Gbagbo, il y a eu des jeunes qui ont perdu des jambes, des morts, c’est avec ces 800 millions d’euros, qu’il viendrait les soulager ? Au moment où le président Gbagbo demande, quant à lui, plusieurs milliards d’euros, lui, se vend au rabais.

Ok, il est attendu sur las bords de la seine et comme il ne peut pas voyager sans son passeport, celui-ci, lui sera remis sous peu, qu’il dise quand est-ce qu’il prendra l’avion.

Charly, comme l’appellent ses intimes, oublie que si le droit n’avait pas été dit, il croupirait pour toujours dans cette prison ? Pourquoi, lui faire des yeux doux et pour demander des miettes à la fin ? Quand quelqu’un n’a pas pitié de toi, pourquoi à ton tour, tu lui offrirais clémence et pitié ?

Les atrophiés de ses appels l’attendent sur les bords de la lagune ébrié et s’il croit qu’avec cette maudite indemnité, il peut les combler, soulager, il est vraiment attendu et voilà, qu’entre lui et le président Gbagbo, le torchon semble consumé, comment ferait-il pour soulager autant de pitié qu’il l’attende comme un sauveur compréhensible ?

Pour le moment, le président Gbagbo n’a rien dit de son indemnisation, qu’est-ce qu’il en ferait, mais lui Charles Blé Goudé, il a décliné sa « fortune », les ivoiriens blessés, victimes, l’attendent.

En bon ivoirien, et comme il laisse à croire, il manifestera sa compassion aux différentes victimes de la crise postélectorale et on ne sait pas comment et à quelle hauteur, il rétribuerait tous ces blessés, veufs et veuves et orphelins.

                                                      Joël ETTIEN

            Directeur de publication : businessactuality.com  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.