CPI: et si la honte hantait encore le système, dans ses procès de la honte?

                                     Et la CPI fuit le regard du monde entier

La CPI devant le monde entier

Nous sommes au 21ème siècle et l’histoire veut coudre des bouches et pourtant, ils ont imposé leur culture que les noirs maîtrisent mieux qu’eux-mêmes. Le monde évolue, même si souvent, des grands laboratoires inventent des pandémies pour réduire le monde et profiter pour vendre leurs produits médicaux.

Nous sommes au 21ème siècle et la France continue de se comporter à visage fermé, portant sa burka pour tenter d’effrayer les ressortissants de ses anciennes colonies.

Nous sommes hélas et toujours au 21ème siècle, où tous les yeux sont ouverts et instruits. Nous sommes tous embarqués dans la connaissance du savoir et capables de dire non et capables d’apprécier le bien du mal.

Pourquoi, c’est en Côte d’Ivoire que le système, reprend ce que le monde croyait que c’était la fin ?

Procès de Gbagbo et Blé

Le procès qui se déroule en ce moment à la CPI et qui retient le monde entier et en abuse de sa supériorité machiavélique, pour froisser des ententes et déchirer des tissus sociaux. La néo-colonisation a maille à se frayer le chemin sur nos consciences pour les transformer en eau de mer pour couler leurs esclaves.

Pour leur permettre de régner ou de se servir de nos richesses, sous nos yeux, ils broient des espoirs. Mais le courage et la connaissance de la fin des fins, ne baissent pas les bras.

Vous allez les tenir pendant combien de temps pour nous laisser couler nos larmes qui ne remplieront jamais les lits de vos marigots remplis de nos intérêts ? Ils seront tôt ou tard, libérés, même dans leur vieillesse, ils seront utiles à leur peuple et aux autres peuples qui prient pour ne pas passer par là.

Nous avons eu cette chance de les avoir vivants. Sous d’autres cieux, certains ont été abattus et privés de nourriture jusqu’à ce que la mort ait pitié d’eux pour les arracher à leur souffrance.

Affi N’guessan, est à ce procès. Le ciel s’est éclairci même si le froid balaie les rues de la Haye, mais ils sont tous protégés. C’est l’essentiel. On a compris que l’ennemi, n’est pas noir. On a compris que l’adversaire, n’est pas ivoirien. On a compris que le sourire viendra un jour.

Excellence Monsieur le président Laurent Gbagbo et mon cher ami Charles Blé Goudé, dans le silence de vos prières, le monde entier vous soutient. Dehors, les chants liturgiques implorant tous les grands esprits fusent des voix sans voix pour rappeler que vous êtes devenus des Esprits et des Martyrs. Un oiseau mort dans l’arbre finit toujours par informer par ses plumes qui tombent qu’il est mort dans l’arbre.

C’est le moment de l’union des cœurs, des esprits et la manifestation du vrai amour. Quant à moi, je les aime, même si on ne peut pas plaire à tout le monde, aimons-les.

                                                                                         Joël ETTIEN

                                     Directeur de publication : businessactuality.com    

Une réflexion sur “CPI: et si la honte hantait encore le système, dans ses procès de la honte?

  • 7 février 2020 à 9 h 30 min
    Permalien

    Honte c’est quand un homme tue plus de 3000 personnes et ce dernier es taquitté,c’est la honte pour le monde entier ,,
    La honte c’est pas quand ont fait un appel et que y’a changement de situation mes frère.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.