CPI: Délivrance de Laurent Gbagbo et de Charles Blé Goudé, maintenant, les yeux sont tournés vers Abidjan.

 Après une longue bataille juridique, la Cour pénale internationale a décidé d’acquitter finalement l’Ex-Président Ivoirien Laurent Gbagbo et son ancien Ministre Blé Goudé. Un cliché facile inclinait à noter que la bataille juridique qui s’est livrée depuis 2012 évoque le cauchemar de Bensouda  l’Ex-procureure de la CPI. Mais il s’est agi là en l’occurrence d’une bataille politique plutôt que juridique. 

Laurent Gbagbo et Blé Goudé totalement libres

Accusé de quatre chefs d’accusation de crime contre l’humanité, viol, meurtre, persécution et autres actes inhumains, le verdict vient de tomber. Les deux hommes avaient toujours clamé leur innocence par ces faits reprochés qui auraient été commis entre 2010-2011 durant la crise postélectorale. En confirmant l’acquittement sous l’œil de Monsieur Laurent Gbagbo et de Blé Goudé, présents à l’audience de ce 31 Mars, la chambre d’appel écarte d’un procès en appel et à clos l’ affaire, près de 10 ans  après l’ ouverture du procès. 

A la majorité, la Chambre d’ Appel rejette l’Appel de l’ex-Procureure et confirme la décision de la chambre de première Instance a déclaré le juge Président de la Chambre D’Appel Chil Eboe Osuji ancien président de la CPI. Pour la procureure Fatou Ben souda qui avait fait appel à l’acquittement des deux hommes en septembre 2019, cette décision est une nouvelle défaite. Pour le Président Laurent Gbagbo et Charles  Blé Goudé  c’est la fin d’une décennie de procédure.    

Après son acquittement Laurent Gbagbo va-t-il immédiatement rentrer à Abidjan ? Malgré sa volonté affichée de rentrer à Abidjan, son « come back »  est sans cesse reporté. Pourvu de passeport, recalé à la présidence du 31 octobre 2020, Laurent Gbagbo rencontre de nombreux obstacles. Ses partisans à Abidjan accusent les autorités ivoiriennes de tout faire pour l’empêcher de rentrer. 

De son côté Alassane Ouattara et son entourage assurent qu’ils sont disposés de permettre le retour de l’ancien Président, mais uniquement lorsque la CPI aura défini le statut de son sort. C’est désormais chose faite, nous attendons la réaction des autorités ivoiriennes pour le retour du Président Laurent Gbagbo. Ainsi, tous les yeux seront désormais tournés vers le palais d’Abidjan, pour le retour de la réconciliation nationale. 

                                                  Christ Zaede 

                                 Correspondant permanent 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.