Football: à la rencontre de Goba Michel

Goba Michel fut l’un des meilleurs footballeurs de son époque. L’éducateur sportif a été Sociétaire de l’AS Divo et de l’Africa sport avant d’entamer une carrière professionnelle dans les années 1980 en France. L’épisode français se poursuivra jusqu’en 1990 date à laquelle, il raccrocha les crampons.

Goba Michel au micro de Business Actuality tv

BATV: Pouvez-vous revenir sur quelques temps forts de votre carrière ?

Michel Goba: Je suis né le 8 août 1961 en Côte d’Ivoire. J’ai évolué avec l’équipe de Guibéroua entre 1978-1979 après un tournoi inter-villages remporté par mon village (Niapahio). C’est cette compétition qui m’a révélé. J’ai fini meilleur buteur. Quelques temps après, au cours d’une rencontre Guibéroua-Divo, j’ai été repéré et recruté par le proviseur du lycée de Divo. C’est ainsi que j’ai rejoint l’AS Divo.

A la pointe de l’attaque, j’ai marqué beaucoup de buts au point où les dirigeants de l’Africa Sport National d’Abidjan m’ont fait signer au lendemain de la finale de la coupe de Côte d’Ivoire entre les 2 équipes. C’est de l’Africa que j’ai été sélectionné et pris part à la campagne de la coupe d’Afrique des nations « Lagos 80 ». J’ai été aussi de la campagne de 1984 avec les éléphants.

BATV: Et pour ce qui est de votre carrière professionnelle ?

M.G: J’ai rejoint la France tout juste après la campagne nigériane. Mon club d’origine étant en compétition africaine de la coupe des coupes, je faisais les allers-retours Paris-Abidjan pour jouer avec l’Africa jusqu’à la finale contre le TP Mazembe en décembre 1980. Ce n’est qu’après que j’ai signé mon premier contrat professionnel avec Brest.  J’ai évolué 9 années durant dans divers clubs de deuxième division professionnelle. C’est au cours de ces années de carrière que j’ai fait venir mon neveu de 5 ans, Didier Drogba à Angoulême.

BATV: Aujourd’hui, Didier Drogba est candidat à la présidence de la fédération ivoirienne de football. Croyez-vous-en ses chances ?

M. G: Oui ! Je crois fermement en lui. Didier Drogba, c’est quelqu’un qui sait ce qu’il veut. Il a muri son projet de devenir président de la Fédération Ivoirienne de Football depuis plusieurs années. Aujourd’hui, il est candidat. Je pense que c’est la meilleure candidature. D’ailleurs on ne peut pas comprendre qu’un candidat qui a un carnet d’adresse aussi bien garni, quelqu’un que tout le monde entier, nous envie, ne puisse pas être hissé à la tête de la fédération. Didier Drogba, en plus d’être un monument, est un rassembleur. En témoigne son brassard de capitaine emblématique des éléphants. яндекс Il a conduit la Côte d’Ivoire 3 fois en phase finale coupe du monde.

Entretien réalisé par Ange DE VILLIER

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.