France-Afrique: Que veut réellement la France aux africains?

Que veut réellement la France pour/contre les africains ? Venir sur son sol, est un délit, rester sur place aussi en Afrique, est une souffrance. Elle veut quoi la France au juste ?

Quel sens donné à la relation entre la France et l’Afrique ?

Les autres pays européens peuvent détester les noirs, on peut comprendre, surtout pour ceux qui n’ont pas colonisé l’Afrique, mais pour ce que la France fait subir aux africains, c’est inadmissible. Sur tous les plans, elle est présente et se sucre sur le dos de ces colonies, sans rien leur verser en retour.

Comment comprendre que cette France présente en Afrique, qui l’exploite sans rien leur laisser, ces noirs africains ne puissent pas venir sur son sol, dans l’espoir d’une vie meilleure. Elle a tout fermé ou du moins tout restreindre. Les conditions consulaires sont tellement obscures et tellement sélectives que, les noirs tournent en rond, sans aucun bonheur et d’ un espoir d’une vie meilleure. Certains sont obligés de prendre tous les risques pour passer sur les eaux, dans le Sahel pour se confronter à la férocité des arabes.

En Côte d’Ivoire, elle a aidé à mettre le flou dans la tête des ivoiriens qui continuent à se regarder en chiens de faïence. Comment ne pas comparer tout ce qui se passe de mauvais en Afrique à la même France. Elle a laissé des réactionnaires sur place en Afrique. Elle participe à combattre toutes les formes de révolution et l’Afrique est assise depuis plus de 70 ans, sans connaitre une croissance normale.

En lieu et place du transfert de la technologie, ce sont des enseignes commerciales qu’on lui déverse sous le prétexte qu’ils ont évolué. Si ces consommateurs n’ont pas les moyens de ces achats, comment ces commerces vont prospérer ?

L’influence de la France

Cette même France a fait mettre des barricades politiques partout pour enfreindre le développement sur toutes ses formes à ses colonies. Au plan politique, la CEDEAO, la CEMAC, l’UA tout ça pour contrôler ce qui se passe dans ces pays-là. Elle finance les élections et envoie ces espèces d’observateurs à la charge de ces pays qui organisent leurs élections. En Côte d’Ivoire, on leur avait déversé plus de 10 500 observateurs pour superviser et cautionner la fin tragique de ces élections.

Au Burkina Faso, il y a eu pire, plus de 10 000 observateurs, elle accepterait que l’union européenne, vienne superviser ses élections sur son sol ? Pourquoi ce qu’elle ne supporte pas, elle oblige les autres à avaler ?

Après les « indépendances » de 1960, période à laquelle, cette France a scellé le sort des africains, elle les tient si fortement que pour qu’un africain veille devenir président, il est obligé de passé par le système pour avoir son onction. Elle est tapie dans l’ombre et croit que les africains ne le savent pas ?? Elle se trompe.

L’avenir de ses colonies est entre ses mains et pour le maquiller, elle a formé des initiés, comme le PDCI RDA en Côte d’Ivoire et le RDA dans bon nombre d’autres pays africains. La cellule Afrique de l’Elysée structure restreinte et opaque rattachée à la présidence de la république française, fait de l’Afrique, un domaine réservé à une poignée de copains et surtout, à des multinationales qui spolient toutes ses richesses.

Comme disait Gisèle Duteil et je cite : « la transparence démocratique est totalement exclue. Dans ces conditions, toutes les hypothèses les plus fantastiques, deviennent une réalité accompagnée d’une totale indifférence face au sort des peuples africains, dont la misère est le lot quotidien »

Alors si ces africains ne peuvent pas venir chez elle, il faut que la France revoie sa copie. La part de son exploitation des matières premières en Afrique, aux africains est trop infime et cela va susciter tôt ou tard, à des révolutions généralisées qu’elle ne pourra pas contenir.

                                                       Joël ETTIEN

      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.