France: une détenue radicalisée rattrapée de justesse alors qu’elle tentait de s’évader

Une détenue de Fresnes a été rattrapée de justesse ce dimanche par les surveillants de la prison alors qu’elle tentait de s’évader. Elle faisait pourtant l’objet d’un suivi particulier.

L’histoire est digne d’un film. Il était à peine 7h ce dimanche quand les gardiens de l’établissement pénitentiaire de Fresnes (Val-de-Marne, région parisienne) réussissent à intercepter une femme en détention provisoire sur le chemin de ronde.

La jeune femme de 31 ans aurait réussi à percer un trou dans le mur de sa cellule pour s’en extraire. Puis, grâce à des draps noués à sa fenêtre, elle aurait pu se glisser depuis le deuxième étage de la prison jusqu’au terrain de sport. De là, elle est parvenue sur le chemin de ronde où elle a tenté, en vain, d’ouvrir une plaque d’égout. C’est à ce moment-là qu’elle a été interceptée.

Un scénario bien huilé, mais c’était sans compter sur le détecteur de mouvement de la prison qui permet de signaler la présence d’intrus dans l’enceinte du bâtiment.

Une « revenante »

Le parquet national antiterroriste a ouvert une enquête. La jeune femme était incarcérée depuis quatre ans après être partie en famille en Syrie pour rejoindre l’organisation État islamique (EI). Elle aurait été expulsée de Syrie vers la France où elle a été aussitôt placée en détention provisoire en attendant son jugement. Son profil est censé être particulièrement suivi. Selon une source proche du dossier « cette détenue n’est pas la plus dangereuse. Elle n’était pas en lien avec des entreprises terroristes. Même si elle était sur le théâtre des opérations à l’étranger ».

Après la tentative d’évasion, l’établissement pénitentiaire à immédiatement procédé à une vérification de toutes les cellules du quartier des femmes pour s’assurer qu’il s’agissait bien d’une tentative isolée. 

Souvent épinglé pour sa vétusté, la prison de Fresnes est le deuxième établissement pénitentiaire le plus important de France. Le ministère de la Justice à rappelé que 4,5 millions d’euros du budget 2022 étaient prévus pour sa sécurisation complète.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.