Guinée-Bissau: Enfin une vraie force armée voit le jour.

Guinée-Bissau, une force armée révolutionnaire du peuple Bissau guinéenne et des îles du Cap Vert, vient de voir le jour. La célébration de la fête de l’indépendance de la Guinée-Bissau a donné lieu à la création d’une force armée multipartite entre le Cap Vert et la Guinée-Bissau.

Umaro Embalo Sissoco célèbre le « tout premier » anniversaire du pays avec une stabilité politque

Indépendante acquise depuis le 24 septembre 1973, c’est la toute première fois qu’un président élu démocratiquement de la Guinée-Bissau, célèbre avec faste cette journée pour marquer la stabilité politique.

C’était en pleine occupation des forces armées portugaises que les anciens combattants de lutte pour la libération, ont obtenu cette indépendance. Beaucoup y ont perdu la vie. On ne comprend pas les raisons pour lesquelles les propres fils de ce pays s’étaient ligués contre les intérêts de leur pays pour le transformer en un ilot de narcotrafiquants, un tournant de la drogue.

On peut sans risque de se tromper confirmer que ces chefs d’état qui se sont succédés à la tête de ce pays, ne l’ont été pour la plupart que pour leurs intérêts personnels et non ceux du peuple. Le seul qui se distingue et marque son réel amour patriotique, son attachement, c’est bien l’actuel, Umaro Embalo Sissoco. On le sent dans ses actes. En politique, ce qui distingue, c’est la ferme volonté de son chef et Embalo Umaro Sissoco, aime son pays à qui, il veut imprimer l’exemple d’un vrai patriote pour orienter la route pour ses compatriotes.

En lieu et place de fêter l’indépendance à la date de la prise de celle-ci, c’est-à-dire, le 24 septembre, à cause de la pandémie, elle a été organisée, le 16 novembre 2021 et qui a vu la naissance des forces armées révolutionnaire du peuple Bissau-guinéen et des îles du Cap vert. Cette cérémonie s’est tenue en présence du président libérien, du Sénégal, premier ministre de la Guinée-Conakry, des ministres de la défense de la république islamique de la Mauritanie, de la Gambie et du Togo.

La fête a été un franc succès et l’annonce de cette force armée multipartite, avec les parades des militaires qui ont jalonné la cérémonie, a donné autant d’assurance et de joie. On peut confirmer que la stabilité sociopolitique est revenue. Le défilé des militaires de cette force armée devant ce parterre de personnalités, démontre que ce pays a pris conscience de se prémunir, car sait-on jamais.

Les moyens déployés par ces militaires démontrent que l’essentiel pour parer à d’éventuelles crises militaro-politiques, sont désormais réunis et les mauvaises intentions doivent-être derrière et que les autorités doivent s’orienter vers la recherche des moyens pour créer un havre de bonheur et enfin savourer aussi la paix que tous les peuples aspirent. Ces efforts doivent être sus par tous les Bissau-guinéens et leurs frères du Cap Vert. Un peuple uni est fort et prospère.

Personne ne viendra faire leur bonheur à la place des bissau-guinéens et, on ne gagne rien dans le désordre et les perturbations. C’est en étant unis autour de leur leader Umaro Embalo qu’ils conjugueront leurs efforts de réussite.

Ce jour du 16 novembre 2021, le président Embalo s’était investi dans ses habits de soldat pour dire qu’il est prêt à se rendre sur les champs, si et seulement son pays se trouvait confronter à des attaques. On rappelle qu’il est un grand officier, Général de l’armée. Le costume civil peut en cacher le treillis, mais un vrai soldat aguerri aux arcanes de la guerre, reste toujours un soldat, donc attention. Il est vaillant.

A cœur vaillant rien d’impossible, il vaut mieux un frère têtu qu’un ennemi juré. Bonne fête de l’indépendance à nos frères et sœurs bissau-guinéens.

                                                 Joël ETTIEN

               Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.