Guinée-Conakry: Alpha Condé renversé par un coup d’état.

Un coup d’état vient de se produire en Guinée-Conakry ce jour, nous rapportent certains médias. En effet, le président Alpha Condé qui s’apprêtait à recevoir son ami, Laurent Gbagbo venu fraichement de la prison, vient d’être arrêter par les militaires qui contrôlent en ce moment le pays.

Putsch contre le président Alpha Condé

Depuis le début de la matinée de ce jour 5 sept.-21, des tirs nourris ont été entendus aux alentours du palais de Sékoutoureya où se trouve le président Alpha Condé. Selon des informations crédibles venant de Conakry, ce coup d’état a été savamment mené par des éléments du Groupement des forces spéciales (GPS), une unité d’élite de l’armée aussi bien entrainée qu’équipée.

A la tête des putschistes, le colonel Mamady Doumbouya, un malinké originaire de la région de Kankan. Cet ancien légionnaire de l’armée française, a été rappelé en Guinée pour prendre la tête de ce corps créé en 2018. Ces derniers mois, nous rapportent nos sources, sa volonté d’atomiser le GPS par rapport au ministère de la défense avait suscité la méfiance du pouvoir de Conakry. En mai dernier, des rumeurs infondées faisant part de sa possible arrestation avaient circulé dans la capitale guinéenne.

Aujourd’hui, il vient de mettre fin au pouvoir du président Alpha Condé qui n’a posé aucune résistance et est actuellement entre les mains de ses putschistes.  

Nous y reviendrons dans nos prochaines éditions, mais pour l’heure, le coup d’état a été exécuté et le président Alpha Condé est mis aux arrêts.

                                                                Joël ETTIEN

             Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.