Guinée-Conakry: Il ne faut pas vite applaudir le président de la transition.

Faut-il applaudir le président guinéen, Doumbouya ? Le président de la junte militaire au pouvoir en Guinée-Conakry, le colonel Mamady Doumbouya pose des actes qui sont en train d’être applaudis par certains africains, mais savent-ils ou connaissent-ils les dessous de ces actes? Notre analyse!

Le Mali continue de blanchir le sommeil des français et américains qui ne voient pas de bon œil les différentes alliances avec la Russie qui favorisent le positionnement de ce pays dérangeant. Le Mali sort du pré carré et c’est presque un défi. Et si c’était un affront ?

Malheureusement, il se retrouve tout seul parmi des présidents africains qui ne lui manifestent aucune solidarité et aucun soutien. Depuis l’éviction du président Condé, comment faire pour que la Guinée-Conakry, qui n’a jamais été attaquée par des terroristes et djihadistes, puisse servir de base arrière pour renverser la tentative de la vraie indépendance de ce pays ? Le Mali est en train de filer entre les mailles des filets de la France-Afrique et il y a certains africains qui ovationnent.

La France et les USA, qui ont contribué à l’installation de la junte militaire au pouvoir à Conakry, ont conseillé la femme du colonel Doumbouya, une gradée de la gendarmerie française qui veille au grain par des conseils très avisés et aujourd’hui, le militaire est en campagne politique.

Moussa Dadis Camara et Sékouba Konaté, ces deux anciens chefs d’État déchus, qui peuvent constituer des entraves, alors il fallait les faire rentrer au pays pour les anéantir, les fragiliser, au demeurant les nommer conseillers à la présidence ou pour les mettre en silence. Le président Mitterrand disait:” l’ennemi est fait pour être cassé. Lorsqu’il est unis, il faut le diviser.”

 Et ces derniers vont rentrer dans la sollicitude, plus tard pour supplier, le bienfaiteur, l’humain, le généreux Doumbouya de se candidater et ce dernier va ôter ses treillis pour se vêtir en costumes et il va s’éterniser au pouvoir. C’est pourquoi, Doumbouya, fait le réparateur, en allant montrer aux guinéens sa reconnaissance à la restitution de l’histoire, la restauration de la famille de Sékou Touré et ses biens expropriés par les mêmes colons, aujourd’hui, l’ancien président brandit de dictateur, renaît dans l’esprit des guinéens.

Une fois que tous les guinéens verront en Doumbouya le fédérateur et le messie, des clubs et associations vont naître pour demander à ce dernier de se candidater à la présidence de la république. Ainsi, ce dernier se verra aduler et restera au pouvoir peut-être à l’infini. Il lui sera exigé de rester au pouvoir par la voie de la démocratie et il s’adressera à la population en guise de messie et les surveillants lui colleront de faux candidats pour valider et crédibiliser sa victoire.

Une fois élu, les français et les américains se serviront de son pays pour déstabiliser le Mali afin qu’elle reprenne cette colonie trop ambitieuse pour actionner l’éveil des consciences des autres africains. En jouant au père Noël, le président Doumbouya s’attire la sympathie du peuple guinéen, qui se laissera gouverner démocratiquement par le fédérateur; alors, le militaire prendra le grade général avant de se métamorphoser en civil.

Les mois à venir seront déterminants pour le pays de Sékou Touré, qui était considéré comme récalcitrant et qui avait dit non au général De Gaulle. Dadis Camara soussou et Sékouba Konaté peul, les deux grandes familles se partageant le territoire guinéen sont désormais réconciliés par le père Noël, le colonel Mamady Doumbouya. La Guinée revient dans le pré-carré français et américain et ses immenses richesses naturelles seront exploitées, mais est-ce que le peuple en sera-t-il bénéficiaire ?

Pour les africains qui applaudissent, certains guinéens ne savourent pas cette ferveur qui se cristallise en faveur parce qu’ils savent que dans les jours à venir, ils seront face à d’autres défis qui blanchiront leur sommeil. Prudence!   

                                                Joël ETTIEN

           Directeur de publication: businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.