Haïti: Le chef de l’état Jovenel Moïse a été assassiné par un commando

Le président de Haïti Jovenel Moïse a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi 7 juillet à son domicile par un commando, a annoncé le Premier ministre par intérim Claude Joseph. 

Le président Jovenel Moïse assassiné

« Vers une heure du matin, dans la nuit du mardi 6 au mercredi 7 juillet 2021, un groupe d’individus non identifiés, dont certains parlaient en espagnol, ont attaqué la résidence privée du président de la République et ainsi blessé mortellement le chef de l’État », a annoncé le chef du gouvernement dans un communiqué. « Condamnant cet acte odieux, inhumain et barbare », le Premier ministre appelle « la population au calme » et assure que « la situation sécuritaire du pays » est « sous contrôle ».

Toujours selon Claude Joseph qui avait été remercié deux jours plus tôt de ses fonctions de Premier ministre, l’épouse du président aurait été blessée dans l’attaque et hospitalisée. Il a appelé la population au calme et indiqué que la police et l’armée allaient assurer le maintien de l’ordre.

Son assassinat intervient dans un climat doublement tendu en Haïti, confronté à une crise sociale qui s’enlise depuis des années, aggravée cette année par la pandémie de coronavirus.

Rappelons que Jovenel Moïse était arrivé au pouvoir en 2017, après deux ans de transition et l’annulation à plusieurs reprises de l’élection présidentielle. En juin 2016, il avait finalement été élu dès le premier tour d’une élection marqué par un taux d’abstention proche des 80%. 

King 3A.N

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.