Mali: Pourquoi autant de sanctions et à quoi riment-elles ?

L’acharnement des français, de la communauté internationale et des institutions bancaires internationales contre le Mali, et si la honte de se voir dans la glace pouvait tuer. Quelle est la différence entre l’assassinat du président Idriss Déby au Tchad remplacé par son propre fils à une simple remise en cause au Mali ? Pourquoi ces deux poids deux mesures ? Il faut mettre fin à ces sanctions démesurées.

Pourquoi s’acharner sur le Mali ?

La mort tragique du président Idriss Déby est encore fraîche dans nos mémoires et la rapidité avec laquelle, la France s’y est allée pour saluer la mémoire de ce grand serviteur de la France-Afrique, assassiné pour avoir dit un certain nombre de vérités que tous les africains le savent déjà. Le président Macron ne s’y était-il pas allé pour piétiner la mémoire du défunt assassiné en arborant fièrement son fils comme un modèle de courage ?

Pourquoi cette France refuse de voir la vérité en face pour s’en accommoder et laisser les africains s’affranchir ? Quelle est cette jalousie qui tue les africains ? Voilà qu’elle est présente dans le désert et les burkinabé se font massacrer et si demain, on mettait la main sur les auteurs, les mêmes viendraient se donner en maîtres absolus de leçons. Pourquoi le bonheur des africains, la France ne le voit pas ou le sabote à ce point ?

Voilà que la jeunesse africaine qui est au fait de la recherche de son bonheur, déconseille au président Assimi Goita de se rendre sous aucun prétexte à l’Elysée pour répondre d’une invitation quelconque de peur d’empoisonnement ou assassinat.

Qui ne sait pas que c’est la France la cause de tous les malheurs des africains ? Quel pays africain francophone est stable ? Qui ne sait pas que c’est à cause des découvertes des richesses minières au Mali, qu’on y a implanté ces pseudos terroristes et djihadistes pour empêcher le bas peuple d’en profiter ?

Que veut-on réellement au Mali ?

Pendant qu’on encourage le Tchad où on déplore mort d’homme, on condamne le Mali pacifique qui ne veut plus de cette mode d’exploitation. Il faut arrêter ce sublissime éhonté qui n’honore personne dans la recherche des solutions au Mali.

On passe par ici, ne donnez rien au Mali, on sort là, privez tout au Mali, mais il y a quoi à la fin ? Maintenant c’est la banque mondiale qui s’y met, vraiment! Est-ce qu’ils peuvent dédommager le Mali pour le tort que la France lui a fait subir durant des décennies ?

Il faut calmer le jeu et chercher à aider les maliens à résoudre une bonne fois pour toutes, leurs propres problèmes et disposer de leurs propres richesses pour se développer. A cette allure, tout le monde risque de se braquer et soutenir le Mali, alors que ferait donc la France si tous les africains en arrivaient à cette solidarité trop lente à voir le jour ?

                                                                  Joël ETTIEN

                        Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.