Côte d’Ivoire: Et Mariatou Koné termine son année scolaire en beauté !

Enfin, Mariatou Koné termine son année scolaire en beauté malgré les attaques. Elle s’en est sortie avec brio et donne de l’espoir pour la suite du combat, qui est louable et soutenu de tous les ivoiriens.

Pari réussi pour la ministre Mariatou Koné

Mariatou Koné est nommée ministre ivoirienne de l’éducation nationale, il n’y a que quelques petits mois et pour tous ceux qui suivent l’actualité de la vie sociopolitique de ce pays, parents d’élèves et élèves eux-mêmes, savent dans quoi l’école ivoirienne était plombée, engouffrée. En si peu de temps à peine, elle montre sa face et les anciens collaborateurs de l’ancien système ont commencé à lui mettre les bâtons dans les roues.

L’éducation étant l’épine dorsale de tout pays qui se veut émergent et cherchant les cerveaux pour son développement, l’ancienne équipe semblait ne pas avoir compris l’essence de cette mission et l’a rendue en une usine de business pour soutirer les parents et plonger les enfants dans l’abîme.

Le président ivoirien, M. Alassane Ouattara se voulant conciliant, a préféré changer de cap et c’est à madame Mariatou Koné qu’il confie cette lourde tâche de réparer cette grosse panne, qui pourrait à la longue lui créer plus de problèmes qu’il n’en pense. Ainsi, depuis plus de quatre mois, le visage angélique et rassurant, emprunt à la rigueur, elle a commencé à lancer l’alerte tant à l’endroit des parents d’élèves, des enseignants et des élèves ivoiriens eux-mêmes que le temps des amusements est terminé et qu’il faut passer aux choses sérieuses. Ainsi, sonne le glas de ce déséquilibre souillant tous les efforts du président Ouattara qui se bat pour la relève.

Que n’a-t-elle pas essuyé pour simplement donner les consignes et remettre le taureau dans la bergerie ? Pendant son premier test pour remettre les conditions des examens scolaires dans les normes, on lui a mis tant d’effroi et fort heureusement, elle a le soutien de tous les ivoiriens et cela a dégivré et mis à nu les carences de la dernière cargaison des collaborateurs de l’ancienne ministre Kandia Camara.

Maintenant, on doit oublier ce passé douloureux et passer à autre chose. Cette autre chose, c’est tout d’abord à l’endroit des parents d’élèves pour leur redonner cet espoir, en tout cas pour les nombreux qui n’avaient pas les moyens d’envoyer leurs enfants étudier dans les grands pays; aux enseignants laxistes, corrompus et dépravés pour leur dire que la récréation est terminée et qu’il faut montrer de l’amour à ce métier et enfin, aux élèves inconscients qui croyaient que l’école était un foutoir, de se réveiller.

Le challenge est lourd certes mais non impossible. C’est celui qui ne fait rien qui ne se trompe pas, mais il faut qu’elle soit rassurée que son démarrage a rassuré et convaincu : sa rigueur, sa volonté d’éradiquer le mal par la racine.

Même si son physique ne cadre pas avec sa rigueur parce que trop angélique et affable, son fond est tenable pour redresser le niveau trop bas du système scolaire ivoirien. Maintenant que les enseignants auront le bon mot de passe, l’école ivoirienne va se mettre à la tâche pour la formation de la jeunesse ivoirienne qui tendait vers trop de dérives, de perversités totalitaires et de débauche.

Elle-même aussi, a fini son année scolaire en beauté et les résultats de fin d’année et surtout le score des examens de fin d’année l’attestent et c’est toute la Côte d’Ivoire qui gagne. C’est aussi la politique du retour à la maison du président Ouattara qui en tire les bénéfices pour se rapprocher de son peuple.

Que les bons élèves et enseignants consciencieux profitent des vacances pour se remettre à jour, car ce qui leur arrive devant pour la rentrée prochaine, n’est pas du jeu mais de la volonté et du sérieux.

                                                           Joël ETTIEN

                       Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.