Maroc: plainte contre DigitalWorks aujourd’hui appelé UX Centers

Je soussigné Gnagbo Cesar Dadje, de nationalité ivoirienne et résident à Rabat au Maroc. Je suis né le 13/11/1987 dont 32 ans et père d’une fille de 11 ans.

Cri de cœur contre la maltraitance des noirs au Maroc

Je viens ici en ce jour du 26/02/2020 dans le but de signaler ou je dirais lancer un cri de cœur contre la maltraitance des travailleurs étrangers subsahariens ici au Maroc.

L’histoire que je vais vous compter ici c’est dans le but que cette histoire soit partagée afin de toucher plus de personnes et que solution soit trouvée. Je travaillais dans une entreprise du nom DigitalWorks dont le nom a changé il y’a maintenant deux mois et qui est (UX Centers). C’est un centre d’appel d’où nous travaillons pour SFR.FR.

Depuis le 30/10/2019 j’ai rédigé ma lettre de démission parce que les salaires et primes n’étaient pas ceux auxquels je m’attendais. Mon responsable du nom de ISMAEL m’avait prié de ne pas rendre ma démission vu que l’entreprise a besoin des anciens pour sa bonne marche et que les choses iraient bien les mois suivants et qu’il ferait son possible. Alors je l’ai écouté et j’ai retourné ma lettre que j’avais déjà légalisée. J’ai donc repris le travail tout en espérant avoir gain de cause comme promis par mon responsable.

Une convocation inattendue

Le vendredi 08/11/2019 à 12h , j’ai été convoqué au bureau du (RH) dont j’ignorais le motif. Alors je m’y rend séance tenante pour savoir le motif et là je suis accusé de vol, et que j’aurais envoyé deux téléphones mobiles à deux personnes en France à la date du 08/10/2019. J’ai demandé une preuve de cette accusation vu que je n’étais pas le seul dans ce cas, mais cela ne m’a jamais été présenté.

L’entreprise me fait savoir qu’elle mènerait une enquête interne et me revenir. J’ai été contraint de rentrer chez moi comme me l’a demandé Mr Youssef responsable RH pour revenir 48h après. Après 48h lorsque je reviens pour avoir le résultat de l’enquête, on me tend une lettre de licenciement. J’ai contacté un huissier de justice qui a rédigé sa  note après constat et après j’ai pris contact avec un avocat pour traîner en justice UX Centers et SFR.FR

Alors depuis le mois de Novembre à nos jours rien n’a toujours été fait que ce soit mon avocat et l’entreprise. Je tiens à signaler que c’est une stratégie de l’entreprise d’accuser ses employés qui ont une ancienneté importante et ne pas les dédommager. Voilà en clair mon message, je reste disponible pour des questions

Reçu par l’équipe B&A tv

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.