Niger: Le chef de l’état se rend à Diffa pour parler de sécurité

Le président nigérien consacre sa première sortie officielle à la région de Diffa en proie à l’insécurité. Après avoir rendu visite aux soldats, il doit se rendre ce vendredi 2 juillet dans le village de Baroua où les populations ont abandonné depuis six ans leur village à cause des attaques répétées de Boko Haram.

Le président nigérien consacre sa première sortie officielle à la région de Diffa

À la place des armes de la zone de défense numéro 5 de Diffa, le chef suprême des armées a tenu à saluer la bravoure de ses soldats : « Je suis venu saluer votre courage, vous êtes sur un front assurément difficile et ce, depuis des années », a déclaré Mohamed Bazoum.

Après un conseil de sécurité avec le commandement de la zone et ceux de la force multinationale mixte (FFM), le président Bazoum a promis d’être à l’écoute des recommandations des soldats : « Je suis venu pour savoir de plus près la façon dont vous percevez les choses. Et tout ce que je retiendrai, nous allons en faire un bon usage. »

Tout le long des artères de Diffa, les populations ont réservé un grand accueil à leur hôte. « Tout le monde était à la fête, selon le député Lamido Moumouni. L’espoir renait en ce qui concerne la sécurité, plusieurs offensives de Boko Haram ont été maintes fois repoussées. »

Le retour au bercail des réfugiés fait des émules au Nigeria voisin dans l’État de Borno. Son gouverneur, Babagana Umara Zulum, l’a dit au président Bazoum : « Nous sommes venus soutenir le Niger. Nous avons 123 000 Nigérians réfugiés ici. Le président Muhammadu Buhari a autorisé leur retour. »

Ce vendredi, le président Bazoum doit se rendre dans le village de Baroua.

avec rfi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.