Politique ivoirienne: A quoi ça sert la reconnaissance?

Politique ivoirienne: le cas de Blé Goudé doit-il servir de cas d’école ? La politique ivoirienne a trop de phases comme disent les ivoiriens, au point où les sacrifices et ingratitudes sont devenues monnaie courante. Aujourd’hui, le cas de Charles Blé Goudé nous interpelle à produire cette analyse.

La politique ivoirienne émaillée d’ingratitude

En effet, on peut conférer à la politique ses travers inhumains, mais le sort que le président Gbagbo a réservé à son « fils Blé Goudé » mérite qu’on s’y attarde un peu. Qui était Blé Goudé ? Il n’était qu’un simple étudiant à qui, les mêmes Gbagbo avaient inoculé le venin de la lutte pour la démocratie ivoirienne. Pour en arriver à leurs fins politiques et face à la solidité du pouvoir Houphouët Boigny, ils ont inventé de toute pièce le syndicat des élèves et étudiants ivoiriens, la fameuse FESCI. Comme dans toutes les luttes il y a des symboles, c’est ainsi que les jeunes étudiants ivoiriens d’alors ont pris fait et cause pour cette lutte-là et comme si cela ne suffisait pas, ces jeunes se sont incarnés dans la pensée de leurs formateurs; Gbagbo Laurent en tête.

Blé Goudé en Angleterre étudiait quand il apprend la frappe du pouvoir Gbagbo par l’extérieur qui avait pour porte-parole son meilleur ami de lutte, Soro Guillaume. Il raccourcit donc ses études et rentre au pays pour apporter son soutien à haut risque à son mentor de Gbagbo Laurent. La suite, on la connaît. Ils ont perdu la bataille et les deux ont été écroués à la CPI. Quelques années après, ils ont été acquittés. Mais alors, pourquoi et quelles sont les raisons qui ont contraint ce même Gbagbo Laurent à ne plus sentir celui qui était supposé être son substitut ?

Aujourd’hui, Gbagbo pour prononcer le simple nom de Blé Goudé, devient presqu’un sacrilège et le jeune Blé Goudé croupit sous le poids du chagrin et de l’oubli. Pendant qu’il réclame la libération de tous les prisonniers et le retour de tous les exilés, le nom de Blé Goudé devient lourd à prononcer dans la bouche de son père. Comment le président Ouattara peut-il être motivé à voir le cas de Blé Goudé et donner des instructions pour son passeport et pour son retour ?

Si c’est pour en arriver à ces fins d’ingratitude, à quoi ça sert de militer aux côtés des Hommes politiques ? Blé Goudé est tombé dans les oubliettes. Qui l’eût cru ?

Tout le monde est rentré et pour une simple délivrance d’un passeport ordinaire à Blé Goudé, c’est encore une croix qu’il doit porter et pourquoi ? Quand le président du PPA-CI, Laurent Gbagbo, se bat pour que les autres rentrent, il lui suffisait de prononcer le nom de son fils et le pouvoir obéirait.

Blé Goudé doit être triste et amer au regard de ce qu’il vit, le pauvre. C’est le temps des regrets et il doit se poser mille et une questions sur ce choix politique. Toutefois, il doit s’armer de courage et se considérer comme un missionnaire divin à qui, son dieu prépare une autre destination politique meilleure.

Faut-il continuer à faire confiance aux hommes politiques ivoiriens ? Au regard de ce qui se trame entre Gbagbo et Blé, on est en droit de se poser ces questions. Qu’est-ce qui a dû se passer pendant que Blé rêvait de se voir dans le même avion que son papa et que ce dernier le laisse croupir dans cet isolement ?

Ça dure et ça dure au point où la diaspora va encore reprendre ses sittings et manifestations devant les ambassades pour faire ce que le président Gbagbo devrait logiquement faire.

Ces genres de comportement dissuadent les jeunes qui voudraient se jeter dans la politique car cela frise avec l’ingratitude et la punition.

En conclusion, les hommes politiques ivoiriens font croiser le fer chaud à leurs jeunes leaders. Au PDCI RDA, le vieux Bédié, à force de faire poiroter son fils KKB, ce dernier ayant compris la leçon, s’est frayé son propre chemin. Aujourd’hui, il est ministre. Est-ce qu’en étant au PDCI RDA, aurait-il eu cette ascendance politique ? Gbagbo Laurent vient de lâcher son général des rues sans aucune compensation ni regret. Soro Guillaume qui a tout obtenu s’est rebellé contre le sien et de manière volontaire, il en paie les conséquences. Blé Goudé arrive quand président Gbagbo Laurent ?

                                                                  Joël ETTIEN

                   Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.