Côte d’Ivoire: Félicitation au président Ouattara pour la traque des fossoyeurs.

Depuis des anciens présidents, c’est le président Ouattara seul qui assume ses responsabilités en mettant des directeurs généraux aux arrêts. Il faut l’en féliciter. Il faut les traquer et ce n’est que lui seul qui peut l’ordonner.

Le président Ouattara lance une traque contre les fossoyeurs

Ce n’est pas une affaire d’aller au restaurant, mais la réalité est que le président Ouattara fait un travail extraordinaire d’assainissement des fonds publics dans toutes les sociétés de l’état : SICOGI, FER et bientôt dans les ministères. On ne dit jamais la vérité au président Ouattara et on ne sait pas dans quel coup il a pu se ressaisir pour lancer cette opération généralisée en traquant ces voleurs au col blanc. Au ministère des eaux et forêts, on annonce un détournement de plus de 40 milliards de francs, est-ce normal pour le seul ministère ?

L’argent volé sort des tiroirs et tous les fauteurs ont perdu la langue. Le président Ouattara réveille ses sens et ses responsabilités. Il va tenter de réduire sa protection. Les faveurs sont terminées. Les prisons seront remplies désormais de ces fossoyeurs, c’est pourquoi il faut libérer les politiques pour leur faire de la place.

Maintenant, ce sont les ministères qui sont dans la zone de mire des traqueurs mis en mission par le président Ouattara. Ces mesures n’ont été jamais appliquées ni prises par aucun président ivoirien.

Comme on le dit sur la place publique, le président Ouattara a mangé du lion de vouloir agir vigoureusement pour assainir les comptes des sociétés d’état et ministères de la république. Un tel projet ne s’est jamais vu depuis du temps du président Houphouët. La récréation est terminée.

Le président Ouattara doit pousser plus loin ses investigations dans les autres ministères et entreprises de l’état. Il faut nettoyer tous ces corrompus. La douane, les impôts, les trésors etc, doivent passer à la loupe.

A l’annonce des concours d’entrée à l’ENA (Ecole Nationale d’Administration) par exemple, tout le monde veut y aller parce qu’elle produit des services juteux où on trouve de l’argent facile; et au bout d’une seule année, ils font pousser les immeubles, maisons, de grosses cylindrées. Voilà que désormais, l’argent volé sera restitué à l’état. Le président Ouattara fait un travail pour lequel il faut l’encourager et le féliciter à mieux agir.

Avec le président Ouattara, celui qui grille l’arachide, on doit regarder dans sa bouche. L’argent volé à l’état sera restitué au trésor public. Il faut former les responsables à ces postes pourvoyeurs de fonds qui deviennent des argentiers. La gabegie et le clientélisme, les fils à papa, toutes ces dénominations seront désormais, c’est des vieux souvenirs.

Le président Ouattara veut travailler avec l’argent de l’état de Côte d’Ivoire, il en a trop emprunté. Pour ce qui nous est donné de constater, des arrestations et des poursuites judiciaires qui sont engagées, sont un bel exemple d’éducation. Des informations fuient pour atterrir sur nos téléphones et le secret d’état en la matière, c’est terminé.

Maintenant, c’est le ministère des eaux et forêts qui se fait éclairer et des expatriés sont tombés dans les filets. Il ne faut pas que le président Ouattara cède aux pressions des présidents de ces « voleurs » qui pillent l’économie du pays.

Le président ivoirien fait ordonner des actes de poursuite, il faut l’y encourager et le féliciter. Le dire n’a rien de politique. Mieux tard que jamais. Bravo M. le président Ouattara ! Quand vous faites bien, il faut le dire.

                                                  Joël ETTIEN

           Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.