Côte d’Ivoire : Que représente l’opposition ivoirienne, aujourd’hui ?

Que veut réellement l’opposition ivoirienne, au moment où, le pouvoir veut lui faire des concessions ?

Dans quelle direction navigue l’opposition ivoirienne ?

Dans un communiqué rendu public ce matin du mercredi 30 décembre 2020, intitulé comme suit : « le lundi 27 décembre 20, à l’initiative du président Alassane Ouattara, le dialogue politique entre le gouvernement et l’opposition a livré ses conclusions, ce mardi 29 décembre 20. Les partis politiques de l’opposition demandent, un financement sur fond public des candidats aux législatives prévues pour le 6 mars prochain. C’est l’un des points principaux des conclusions de leur discussion avec le gouvernement. » Voilà, ce que veut l’opposition ivoirienne pour participer aux élections législatives.

Vous ne trouvez pas que les opposants ivoiriens, se foutent des ivoiriens, en réalité. Pour en arriver à cette mendicité politique, avaient-ils besoin d’envoyer les enfants dans les rues pour se faire massacrer ?

Comment une opposition peut demander au gouvernement de financer sur fond public, tous les candidats et s’ils sont plus de 10 000 ? Après c’est les mêmes qui viendront dire publiquement que le pouvoir vide l’argent du contribuable ivoirien. Alors cette opposition milite pour ses propres intérêts individuels ou pour tout le peuple ivoirien ? Sont-ils devenus des commerçants ?

L’opposition ivoirienne dans la tergiversation

Après avoir poussé les plus méritants en prison, qui ne reçoivent aucunement leurs soutiens et aides, maintenant, ils viennent s’offrir à de la mendicité politique et tous ces dégâts et ces morts qu’ils ont occasionnés, qui va les assumer ?

Tantôt, le PDCI RDA prie le président Ouattara de discuter seulement qu’avec le président Bédié seul, tantôt c’est le FPI qui exige un dialogue inclusif avec le président Gbagbo qui n’est pas encore sorti de ses ennuis judiciaires, on ne comprend plus rien. Que veut donc cette opposition ivoirienne ?

Comment avec autant d’incohérences, le pouvoir peut cerner leurs besoins et attentes pour trouver des solutions afin de faire avancer la politique ? Il y a des sujets graves sur l’insécurité par exemple, qui minent le pays, sur lesquels, le président Ouattara, ne prend pas de position, encore pour s’adresser à son peuple pour donner son point de vue et tout ce qu’elle veut, cette opposition, c’est la mendicité et l’escroquerie intellectuelles qui la préoccupe ? Où en sommes-nous et où va cette opposition ?

Quand on ne sait pas ce que ce qu’on cherche, on ne peut pas comprendre, ce qu’on trouve. N’est-ce pas là, l’occasion de changer toutes les têtes de cette classe politique, limitée et incapable de savoir ce qu’elle veut et qui conduit toujours le peuple à l’abattoir ? Sont-ils devenus des assassins qui envoient les enfants des innocents pour se faire tuer et ils se cachent pour aller monnayer chez le pouvoir ? C’est une nouvelle mode de faire de la politique en Côte d’Ivoire ?

                                                   Joël ETTIEN

      Directeur de publication : businessactuality.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.